Snus : ce tabac à sucer qui séduit de plus en plus les jeunes

Sucer du tabac est-il plus "sain" que de fumer une cigarette ? Le Snus permet-il d'arrêter de fumer ? La tabacologue Marion Adler fait le point sur les idées reçues autour du Snus, ce sachet de tabac dont la vente est interdite en France.

Myriam Attia
Myriam Attia
Rédigé le
Snus : ce tabac à sucer qui séduit de plus en plus les jeunes
Dimitri Sidommo

Myriam Attia / Dimitri Sidommo

Un petit sachet au parfum mentholé. Au premier abord, le Snus (ou tabac à sucer) ressemblerait presque à chewing-gum. Mais en réalité, ce petit sachet de tabac est plus néfaste qu'il n'y parait. 

Le Snus est interdit dans tous les pays de l'Union européenne, sauf en Suède où il est très populaire. Pourtant, il est facile de se procurer ses petits sachets de tabac sur Internet.

À lire aussi : Le vapotage des ados dans le viseur de l'OMS

Moins dangereux que la cigarette ?

Si le Snus séduit autant, c'est aussi parce qu'il fait moins peur que la cigarette. Mais sa consommation est-elle vraiment sans danger ? Marion Adler, tabacologue, rappelle que le Snus comporte des risques pour la cavité buccale : inflammation, déchaussement des dents... 

De plus, le tabac à sucer peut, à terme, déclencher une consommation de cigarettes chez un public, qui initialement, ne fumait pas.