1. / Sexo

Sexualité : et si vous passiez au vert ?

De la séduction à l'orgasme, l'écologie s'infiltre jusque sous la couette. 

Rédigé le

Sexualité : et si vous passiez au vert ?
@Fotolia

Prendre soin de sa sexualité et de sa planète c'est possible ! Et si vous passiez au plaisir durable ? 

  • Un lubrifiant vert

Les lubrifiants sont les rois des étreintes fluides et plaisantes mais leur composition n'est pas toujours compatible avec une sexualité écologique, notamment lorsqu'ils contiennent du paraben ou de nonylphénol. Pas de panique, certains sont naturels ou biologiques, sans parfum, colorants ni conservateurs. Attention, comme pour les cosmétiques bio, il peut y avoir un risque d'irritation ou d'allergie du fait de la présence d'ingrédients allergènes.

  • Les sextoys

S'ils attisent le plaisir, les sextoys contiennent souvent des PVC, phtalates, paraben et autres perturbateurs endocriniens, qui risquent d'être potentiellement absorbés par les muqueuses très vascularisées. Faire attention à la composition de ses sextoys, c'est prendre soin de son vagin, de son pénis ou de son anus ! Certains sont donc en silicone certifiés sans phtalates, en métal ou en bois.

A choisir rechargeables évidemment pour éviter les piles, et recyclables... Bon à savoir, certains utilisent même l'énergie solaire !

  • Une contraception meilleure pour la planète

Les composés de la pilule se retrouvent en partie dans les eaux usagées et dans les fleuves, retentissant sur l'organisme des poissons, batraciens et autres espèces aquatiques. Le dispositif intra-utérin (stérilet) est une option intéressante puisqu'il est laissé 5 ans dans l'utérus.

Les préservatifs polluent aussi la planète quand ils sont laissés dans la nature ou jetés dans les toilettes. Il en existe heureusement des biodégradables, en latex naturel, certifiés CE et RSFU (certification sans substance chimique).

  • Une lingerie naturelle dans de beaux draps

Les matières de la lingerie sont à choisir avec soin, en privilégiant les matières organiques en non synthétiques, comme le coton bio, le bambou, la soie naturelle ou la pulpe de pin blanc. De la même façon, on optera pour des draps en coton bio équitable ou fibres de bambou. 

  • Eviter certaines pratiques et en inventer d'autres

L'amour sous la douche excitant ? Certes mais il fait grimper la consommation d'eau dangereusement et est donc à éviter. Si les deux partenaires se douchent après l'amour, autant le faire ensemble pour économiser l'eau...

Faire l'amour au vert, dans les parcs ou les campagnes, est une option en union avec la nature : attention toutefois à ne pas se faire surprendre, choquer la pudeur de promeneurs et risquer une amende !

  • Appliquer les principes écolos de la vie quotidienne

Se rendre à son rendez-vous galant en transports en communs ou en vélo (à condition de ne pas dégouliner de sueur) plutôt qu'en voiture, sera meilleur pour l'environnement. Même au restaurant, il est possible d'opter pour un comportement "écolo", en évitant de consommer de la viande et en choisissant les plats avec des produits de saison. Les amants  feront l'amour les lumières éteintes pour économiser l'électricité, ou à la lumière du jour ou goûteront aux joies oubliées du dîner aux chandelles. Evidemment, les bougies végétales, ou à base de cire d'abeille ou de soja sont impératives.

Et pour tous les célibataires écolos, qui ont fait du tri sélectif, du compost et du recyclage une philosophie de vie, ils peuvent trouver un partenaire sur des certains sites de rencontre comme Green Lovers, Amours bio ou Bio flirt. Un gage d'amour durable, qui sait ?

Sponsorisé par Ligatus