Une campagne pour inciter les femmes à utiliser un contraceptif adapté

La pilule est le moyen de contraception le plus utilisé en France et pourtant de nombreuses femmes l’oublient trop souvent… Le ministère de la Santé et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) lancent une campagne d’information.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Certaines la prennent le matin, d’autres le soir, mais toutes l’ont déjà oubliée au moins une fois dans leur vie... Et il suffit d'un oubli pour tomber enceinte.

La pilule est le mode de contraception le plus utilisé par les Françaises : 70,8 % des femmes de moins de 35 ans qui déclarent "faire quelque chose pour éviter une grossesse" utilisent une pilule (Baromètre santé 2010 de l'Inpes). Pourtant, il ne s'agit pas toujours du contraceptif le plus adapté à leur mode de vie.

Résultat : la pilule est le contraceptif qui pose le plus de problèmes d’observance. Ainsi, 66 % des femmes sous pilule l’oublient au moins une fois par an et 21 % au moins une fois par mois. Ceci fait de la pilule la deuxième cause d’IVG après l’absence de contraception et les méthodes naturelles.

La campagne lancée par le ministère de la Santé et l’Institut national de prévention et d’éducation à la santé (Inpes) interpelle les femmes de 20 à 35 ans, sous pilule pour leur rappeler qu’en cas d’oublis fréquents, d’autre modes de contraception peuvent être envisagés.

Les femmes peuvent avoir recours à l’implant contraceptif, à l’anneau vaginal, au patch, au stérilet ou encore au préservatif. La meilleure méthode étant la plus adaptée au mode de vie de chaque femme.

En savoir plus