1. / Se soigner
  2. / Violences
  3. / Viol, agression sexuelle

Chirurgien de Jonzac : une jeune femme citée dans les carnets témoigne

Pendant trente ans, un chirurgien digestif aurait agressé sexuellement et violé des jeunes patients dans différents hôpitaux. La plainte d'une jeune voisine de 6 ans a permis de découvrir que l’homme cachait chez lui des carnets morbides.

Rédigé le

Chirurgien de Jonzac : une jeune femme citée dans les carnets témoigne

Avec 250 potentielles victimes, et 184 plaintes déposées contre Joël Le Scouarnec, l'ancien chirurgien pourrait se trouver au coeur d'une des plus importants affaire de pédophilie que la France ait connu. Tout a commencé en 2017. Les voisins de Joël Le Scouarnec portent plainte contre lui pour viol sur leur petite fille de 6 ans. Lors d’une perquisition chez le chirurgien, les gendarmes découvrent des carnets dont le contenu fait froid dans le dos. Pendant une trentaine d’années, Le Dr Le Scouarnec y décrit de façon détaillée des actes pédophiles.

Plus de 200 enfants répertoriés

Plus de 200 enfants sont répertoriés dans ces carnets laissant augurer d’une affaire de pédophilie sans précédent. Le nom de Marie en fait partie. La jeune femme a été opérée de l’appendicite par Joël Le Scouarnec lorsqu’elle avait 10 ans. Au mois d’août dernier les gendarmes lui ont dévoilé le contenu des écrits du chirurgien : « ils m’ont lu le texte qui me concernait – et donc pour résumer c’est ce qu’on peut trouver dans un livre pornographique. L’auteur va dire ses fantasmes, il va dire ce qu’il fait, ce qu’il a aimé faire et surtout ce qu’il aurait aimé faire. Et là vous imaginez que c’est un enfant. »

Le passage lu à la jeune femme relate un viol. A ce moment-là, Marie n’a aucun souvenir de l’événement. Mais grâce à de l’hypnothérapie et un travail sur sa mémoire, petit à petit, la scène lui est revenue : « En fait c’était le lendemain de l’opération. Comme tout patient le médecin vient nous voir pour savoir comment ça se passe. Et à l’époque je n’avais aucune connaissance de la sexualité je n’avais que 10 ans. Il m’a simplement dit qu’il allait voir comment ça se passe de ce côté là. Donc je me suis laissé faire et voilà . »

Dépression et blocages intimes

Depuis qu’elle a découvert les carnets du chirurgien, Marie a fait une dépression. Pour elle, ce viol pourrait expliquer beaucoup de ses blocages intimes. « Dans ma vie de femme j’ai des comportements de rejet, j’ai des parties que je ne supporte pas qu’on me touche. Et j’ai compris pourquoi : c’est des parties où il m’avait touchée, décrit-elle. »

La jeune femme a déposé plainte et son avocate Me Francesca Satta défend une dizaine de victimes potentielles du chirurgien. « Pour lui c’était très simple, porter une blouse blanche, c’est la plus belle des armures qui lui permet de traverser le centre hospitalier, personne ne va soupçonner le chirurgien de tels actes ».

Depuis la découverte des carnets, une enquête préliminaire est en cours, pour retrouver toutes les potentielles victimes du pédophile. Le premier volet de cette affaire, qui concerne notamment la jeune voisine du chirurgien, sera lui, jugé au mois de mars.