1. / Se soigner
  2. / Urgences
  3. / Premiers secours

Premiers secours : peut-on être poursuivi si on aggrave la santé de la victime ?

Si en portant secours, j'aggrave la santé du patient, est-ce que je risque quelque chose pénalement ?

Rédigé le , mis à jour le

Premiers secours : peut-on être poursuivi si on aggrave la santé de la victime ?

Les réponses avec le Dr Pascal Cassan, médecin conseiller national de la Croix-rouge française, et le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste :

"En France, on ne risque rien pénalement si en portant secours, on aggrave la santé du patient. En France, il n'existe pas de jurisprudence dans le domaine puisque tout simplement lorsqu'on a voulu porter secours à quelqu'un, j'ai voulu faire quelque chose de bien dans la limite de mes compétences. Donc lorsque je suis profane ou en tout cas formé a minima, je n'ai pas d'obligation de résultat.

"Les médecins ont derrière eux de nombreuses années de médecine et dans ce cas, ils peuvent être ennuyés s'ils ne font pas un geste en accord avec la science. Ce qui n'est pas le cas du premier témoin. Le premier témoin doit faire ce qu'il pense bon, il ne faut évidemment pas avoir de geste nuisible volontaire mais en tout cas, il n'y a pas de risque."

"En revanche si on ne porte pas secours à une personne accidentée, on risque quelque chose, on peut être inquiété. On parle alors de non-assistance à personne en danger. Le minimum qu'il faut faire, c'est donner l'alerte. C'est la base. Si vous ne donnez pas l'alerte, vous risquez d'être poursuivi pour non-assistance à personne en danger. Ensuite en fonction de vos compétences, en fonction des personnes présentes sur les lieux de l'accident, et des gestes que vous avez appris, vous pouvez intervenir et porter secours. Parfois juste maintenir la tête est une bonne chose car vous allez éviter une aggravation."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

Sponsorisé par Ligatus