1. / Se soigner
  2. / Urgences

Les pompiers sur le front

Depuis le début de la crise sanitaire les pompiers sont en première ligne face au coronavirus. Une crise sanitaire qui a bouleversé le quotidien de la caserne de Gennevilliers en Ile-De-France.  

Rédigé le

Les pompiers sur le front

A peine la journée commencée, les pompiers doivent prendre en charge un homme qui se plaint de vives douleurs au niveau du cœur. " A priori ce n’est pas une intervention pour cause de Covid, alors on porte seulement un masque et des gants”, explique Alexis Roy, Caporal Chef, Pompiers de Paris, Gennevilliers. En cas d’alerte coronavirus, gants, masques, visières de protection et combinaisons sont de rigueur. Le patient de 64 ans n’a ni fièvre, ni maux de gorge, ni toux. La piste du coronavirus semble écartée mais seuls deux pompiers sont entrés dans l’appartement, au lieu des trois habituels pour limiter les risques.   

Limiter les contaminations

A l’arrière du camion, l’espace est confiné et propice à la propagation du coronavirus. Après chaque patient, tout doit donc être nettoyé dans les moindres recoins.  Les pompiers ont aussi dû changer certaines habitudes de la caserne. " On est obligés de manger en quinconce pour éviter les face à face”, explique Alexis Roy, Caporal Chef. Sur les 97 pompiers de la caserne, un seul cas de coronavirus a été détecté jusqu’à présent. Au plus fort de la crise, ces pompiers prenaient en charge une vingtaine de patients Covid-19 par jour… contre deux en moyenne aujourd’hui. 


 

 

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr