1. / Se soigner
  2. / Recherche
  3. / Innovation technologique

Une application mobile pour comprendre les voyageurs étrangers pris de malaise

Un sapeur-pompier a développé une application qui permet de comprendre les voyageurs étrangers en situation de détresse dans les aéroports. L'application mobile peut traduire 14 langues, pour une intervention plus rapide et efficace. 

Rédigé le

Une application mobile pour comprendre les voyageurs étrangers pris de malaise
Tous les secouristes des aéroports français seront désormais équipés de cette application

Vous êtes chinois, vous avez le fémur brisé et personne ne comprend pourquoi vous refusez de sortir de l'avion...En réalité, vous ne pouvez tout simplement pas bouger et il vous est impossible d'expliquer pourquoi, puisque personne ne parle votre langue. Les secouristes s'agitent autour de vous et mettent un temps fou à comprendre la situation. 

Cette situation stressante s'est réellement produite, et l'un des sapeurs-pompiers présents ce jour-là a réalisé qu'il y avait une faille chez les secouristes. Pour remédier à ce problème, il a pris la décision d'investir 30 000 euros pour développer un projet d'application traductrice de 14 langues. Anglais, mais aussi arabe ou encore mandarin (problème réglé pour vous et vos compatriotes chinois), l'application prévoit même le langage des signes français et international, tout cela avec la collaboration de traducteurs assermentés. 

Une application qui fait un carton 

Le nom de l'application : TRAD112. D'après son concepteur, Fréderic Sola, "ce n'est pas un simple traducteur", "des séries de questions, posées habituellement par le personnel secouriste ou soignant sont proposées pour établir un rapport sur l'état de la personne en difficulté". Il espère que son application va remplacer les petits lexiques dont disposaient les pompiers et les secouristes, qui assurent en moyenne 15 interventions par jour et jusqu'à 4500 sur l'année à l'aéroport de Roissy- Charles de Gaulle. 

Et pour l'instant c'est bien parti : Aéroports de Paris (ADP), va se doter d'une quinzaine d'exemplaires et dès la prochaine rentrée équiper "toutes les personnes qui sont amenées à prendre en charge un blessé, les secouristes comme les médecins", comme l'a expliqué le directeur des aires aéronautiques Régis Lacote. L'application est disponible en version professionnelle mais aussi pour le grand public. 

Ce jeudi 6 août, TRAD112 a déjà permis à un ambulancier qui se l'était procurée à titre individuel de détecter une fissure à l'aorte chez un passager espagnol. Celui-ci a "immédiatement été pris en charge" se félicite Frédéric Sola. 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr