1. / Se soigner
  2. / Professions médicales

Des médecins étrangers sans visas

Un des atouts de la France est son savoir-faire médical qui participe au rayonnement du pays dans le monde. Chaque année, des étudiants en médecine, mais aussi des praticiens diplômés dans leur pays, viennent se spécialiser et se former à de nouvelles techniques chirurgicales. Mais aujourd'hui, certains établissements privés se plaignent de ne pas pouvoir accueillir ces médecins, particulièrement ceux qui résident en dehors de l'Union européenne. Ces formations seraient réservées en priorité aux hôpitaux publics, comme les CHU. Des restrictions qui nuisent à l'image de la France à l'étranger.

Rédigé le , mis à jour le

Des médecins étrangers sans visas

Depuis quelque temps il est de plus en plus compliqué pour les médecins étrangers de venir étudier en France dans les cliniques privées. Même en tant que simple observateur.

Cette situation est regrettable pour le Pr Alain Gilbert, président d'un établissement privé, qui y voit une atteinte directe au rayonnement de la médecine française à l'étranger : "Je crois beaucoup à la diplomatie médicale. Quand à tous les niveaux, à tous les échelons, dans les pays les médecins formés en France ont des postes élevés, ont des postes de responsabilité... cela a un intérêt important pour notre pays. Le problème, c'est que quand ils ne peuvent pas venir ils vont Allemagne, en Angleterre, ils vont ailleurs…".

Aujourd'hui la règle en France est que la formation des médecins étrangers revient en priorité aux établissements de santé publics. Mais la situation pourrait bien évoluer selon le ministère de la Santé. Une loi de modernisation censée assouplir les règles d'accueil des médecins étrangers hors Union européenne devrait être adoptée avant la fin de l'année 2015.

Sponsorisé par Ligatus