1. / Se soigner
  2. / Prévention
  3. / Sécurité routière

Passage à l’heure d’hiver : attention aux accidents de la route !

Ce week-end, vous avez “gagné” une heure de sommeil. Mais restez vigilant : associé à une baisse de luminosité, le changement d’heure augmente le risque d’accident. Notamment pour les piétons et les cyclistes.  

Rédigé le

Passage à l’heure d’hiver : attention aux accidents de la route !
Passage à l’heure d’hiver : attention aux accidents de la route !

Ce matin, lundi 26 octobre, il a fait jour plus tôt. Mathématiquement, ce soir, la nuit fera irruption plus tôt elle aussi. Une baisse de luminosité dangereuse, notamment pour les cyclistes et les piétons, moins visibles sur la route.

A lire aussi : Vélo : comment circuler en toute sécurité ?

42% d’accidents de piétons supplémentaires

Chaque année, selon l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière, l'ONISR, cette période est en effet marquée par un pic d’accidentalité. Le nombre d'accidents impliquant un piéton augmente de manière récurrente. Plus 42% en novembre, par rapport au mois d'octobre sur le créneau horaire le plus problématique : 17 h – 19.  

Si vous êtes automobiliste, les sorties d’école et les sorties de bureaux ont désormais lieu la nuit. Prudence donc : “Les automobilistes doivent être particulièrement vigilants, mon conseil est de ralentir et d’être attentif plus que jamais aux autres usagers plus vulnérables en respectant la priorité aux piétons et en se tenant à distance des trottoirs (au moins 1 mètre) pour la sécurité des piétons et cyclistes” conseille Marie Gautier-Melleray, Déléguée interministérielle à la sécurité routière. 

A lire aussi : Changement d'heure, quelles conséquences pour notre santé ?

Soyez visible

Quant aux piétons, cyclistes, et utilisateurs de trottinettes, une seule recommandation : soyez visibles ! “Nous encourageons les usagers les plus vulnérables, piétons, cyclistes, utilisateurs de trottinettes, à porter des vêtements clairs, à bien faire attention aux angles morts notamment de bus ou poids lourd, ou encore à bien indiquer leurs changements de direction”, précise Marie Gautier-Melleray. 

Ces derniers mois, l'ONISR a enregistré une forte hausse de la mortalité des cyclistes. En septembre, 37 cyclistes ont été tués. C'est le bilan le plus dramatique des 10 dernières années. 21 % des cyclistes tués ou blessés le sont la nuit.

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr