1. / Se soigner
  2. / Médicaments
  3. / Baclofène

Le baclofène détourné pour maigrir

Le baclofène, traitement utilisé pour traiter l'alcoolisme, a fait l'objet d'une mise en garde de l'Agence du médicament, qui a "identifié des utilisations du médicament dans le cadre de régimes alimentaires amaigrissants".

Rédigé le , mis à jour le

Le baclofène détourné pour maigrir

L'Agence nationale de sureté des médicaments (ANSM) a publié une mise en garde ce vendredi 2 janvier 2015, contre l'utilisation du baclofène "hors-AMM" (hors autorisation de mise sur le marché), dans le traitement "de troubles de comportement alimentaire ou dans le cadre de régimes alimentaires amaigrissants".

L'ANSM explique que l'efficacité du baclofène n'a pas été démontrée pour cet usage, et que par ailleurs il peut entraîner des "effets indésirables potentiellement graves". On ne connaît pas aujourd'hui le rapport bénéfice/risque de ce traitement pour ce type précis de pathologie. Dans son communiqué, l'agence "déconseille formellement son utilisation dans ces situations".

Auparavant, cette molécule était un relaxant musculaire utilisé depuis les années 1970. En 2008, le cardiologue Olivier Ameisen avait publié un livre, Le dernier verre, dans lequel il décrivait son auto-expérimentation du baclofène pour arrêter l'alcool.

Rapidement, le médicament devient populaire et, en 2014, il obtient en France une utilisation temporaire d'utilisation (ATU). Il est donc aujourd'hui prescrit sur ordonnance pour traiter l'alcoolisme, et ce dans des cas très spécifiques, à savoir en cas "d'échec des autres traitements disponibles".