1. / Se soigner
  2. / Médicaments
  3. / Baclofène

Alcoolisme : la justice suspend l’autorisation de mise sur le marché du Baclocur

L’action en justice a été menée par le collectif BacloHelp, qui s’insurge contre la limitation de la dose à 80 mg. Selon le collectif, à cette dose, le traitement à base de baclofène n’est pas efficace pour tout le monde.  

Rédigé le

Alcoolisme : la justice suspend l’autorisation de mise sur le marché du Baclocur

Lundi 15 juin, le Baclocur devenait le seul médicament contre l'alcoolo-dépendance à base de baclofène à être autorisé sur le marché, à un seuil maximal de 80 mg. Depuis des années, le dosage de ce médicament divise les spécialistes. “Je ne crois pas aujourd’hui qu’on ait les données qui permettent de dire que le Baclofène fonctionne quand il est à dose très élevée. Une étude publiée dans The Lancet Journal a démontré qu’avec 30 mg à peine, trois comprimés de Baclofène, on avait un bénéfice chez les patients très sévères” détaille le Dr Philippe Batel, addictologue.

Des doses qui varient selon les patients

Mais 80 mg, ce n’est pas assez pour certaines associations de patients qui ont déposé un recours demandant l’annulation de cette mise sur le marché. Le 17 juin, la justice a donc ordonné la suspension du Baclocur. “Limiter le dosage, c’est empêcher certains patients de guérir. Pour certaines personnes, 80 mg, ça ira. Mais à priori entre 50 et 60% de patients ont besoin de plus de 80 mg pour se sentir bien”, explique le Pr Philippe Jaury, médecin généraliste. Dans l’attente d’un jugement définitif, l’accès au Baclofène reste toujours possible pour les patients alcoolo-dépendants. Mais uniquement dans le cadre de la recommandation temporaire d’utilisation (RTU) émise par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament.

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr