1. / Se soigner
  2. / Handicap

SMS : comment parler du handicap avec des émojis ?

Chaque année, de nouveaux émojis apparaissent dans nos téléphones portables et les personnes en situation de handicap seront désormais représentées. Olivier Levard, journaliste spécialiste des nouvelles technologies, nous présente en avant-première le cru 2019.

Rédigé le

"SMS : parler du handicap avec des emojis", chronique d'Olivier Levard, journaliste spécialiste des nouvelles technologies, du 25 mars 2019

L'idée des émojis est simple : une image vaut 1.000 mots. Nous en avons des centaines dans les claviers virtuels de nos téléphones, ils sont devenus un nouveau langage universel. On peut parler de sexe avec des émojis mais aussi de nature et de santé par exemple. Si vous regardez dans votre téléphone, vous constaterez qu'il existe déjà des dizaines de symboles représentant les différentes parties du corps humain, le monde médical, des plantes et des animaux...

Le symbole des médecins avec le serpent pour parler de la médecine "en général" (Le bâton d'Asclépios est un attribut du dieu Asclépios dans la mythologie grecque, représenté comme un bâton le long duquel s'enroule une couleuvre) est utilisé comme symbole médical dans de nombreux pays.

Chaque année, de nouveaux émojis font leur apparition. Les fabricants de téléphone se retrouvent pour élire une promotion de nouvelles images qui vont arriver dans vos téléphones portables. Toutes sont validées par le consortium Unicode, grande organisation internationale qui réunit les géants du high-tech et des réseaux sociaux, les fabricants de téléphones... Voici en avant-première une sélection d'émojis ayant un rapport de près ou de loin avec la santé.

  • Les émojis alimentation

Les végétariens seront ravis avec l'entrée du falafel et ses protéines végétales. Mais les amateurs de gras aussi puisque le beurre et la gaufre font aussi leur apparition.

  • Un règne animal qui s'étoffe

Si la biodiversité est menacée, elle ne l'est pas sur mobile avec l'arrivée du flamant rose, du paresseux, de la loutre, de l'orang-outan et du putois.

  • Les émojis santé ne sont pas en reste

Le stéthoscope, le pansement et la goutte de sang font leur apparition. La goutte de sang permettra de parler indirectement des règles car les très frileux fabricants de téléphones ont encore refusé les serviettes et tampons... Sans parler du préservatif qui n'a toujours pas son émoji. En terme de couple en tout cas, l'ouverture d'esprit gagne car on peut maintenant envoyer des émojis de deux hommes ou deux femmes se donnant la main.

  • ​L'inclusion du handicap, grand thème de l'année

2019 est la grande année des émojis inclusifs. Il sera désormais beaucoup plus simple de parler handicap en un dessin. Au total, 13 nouveaux émojis sont proposés avec des tons de peau qui seront pris en compte. Les nouveaux émojis proposés comprennent un chien-guide avec harnais, une prothèse auditive, ainsi que des personnes utilisant des cannes et différents types de fauteuils roulants, mécanisés et manuels.

  • Les émojis high tech

Le high tech avec des prothèses électroniques comme un exosquelette au Canada fait aussi son entrée. Il existe une version pour le bras et pour la jambe. Pour une fois, les émojis ont presque un coup d'avance car ces prothèses très technologiques et coûteuses sont encore rares.

  • Parler de toutes les maladies et handicaps simplement en associant des dessins

C'est déjà le cas en associant des émojis. Si on fait preuve d'imagination, il est possible de parler de diabète, de MST ou d'un ongle incarné... Mais certains proposent d'être plus cash. On peut regretter que des émojis pour symboliser le diabète, le cancer, ou le VIH n'existent pas. La nature a horreur du vide donc certains s'emparent du sujet et créent leurs propres émojis. Par exemple, un designer a conçu avec des médecins une application pour parler du diabète, "emoji fit", à des populations parfois non lettrées simplement grâce à des emojis.

 

Ellis d'arcy, le graphiste responsable de ce projet, a tout d'abord créé des émojis d'organes pour qu'on sache de quoi on parle. À chaque étape, graphistes et médecins ont travaillé ensemble. Dans cet exercice, tous les organes ont dû être symbolisés même ceux qui n'existent pas encore dans les émojis "officiels".

Deuxième étape, intégrer les retours des malades. Tout ce travail demande de la réflexion et surtout de l'écoute des principaux intéressés. Il y a tout un travail à faire pour que les images ne choquent pas.

La troisième étape demande d'être imaginatif. Il doit être possible de parler de quelque chose en étant ni pas assez, ni trop explicite.

Le succès de ce projet a même surpris ses fondateurs. Il visait des groupes minoritaires dans un pays occidental comme l'Australie. Il est aujourd'hui utilisé dans plus de 30 pays : du Nepal au Brésil, des Philippines à la France en passant par le Kenya. Beaucoup de personnes ont accès à un smartphone et à Internet mais elles n'ont pas toujours accès à des informations santé faciles à comprendre, elles ont donc besoin de moyens pour comprendre et gérer leurs maladies chroniques. Les émojis santé ont donc beaucoup d'avenir !

A lire aussi : Emojis érotiques, l'art de pimenter les sextos
 

  • Techly.com
    Comment concevoir un langage universel pour la santé ? Avec des émojis bien sûr.
     
  • Advisory boar
    'Woozy face' et 24 autres émojis des soins de santé arrivent sur votre téléphone (peut-être).

Voir aussi sur Allodocteurs.fr