1. / Se soigner
  2. / Handicap
  3. / Handicap physique

Axel, paraplégique et sportif de haut niveau

Ancien champion du monde de motocross, Axel Alletru a vu sa carrière se stopper net à la suite d’un accident, lors d’une compétition. De cette blessure, il a fait une force, et a défié l’impossible pour devenir champion à nouveau.

Rédigé le , mis à jour le

Sujet diffusé le 29 mai 2019

"Sans ces attelles je n’aurais pas forcément un équilibre pour me mettre debout, pour tenir en équilibre. Je suis en permanence appuyé sur mes attelles. Si je n’ai pas ça, je tombe en avant." Axel Alletru a l’endurance, la carrure et le mental d’un athlète de haut niveau, à une différence prêt : il est paraplégique. Pour faire du sport, il ne se sépare jamais de ses bottes sur mesure. 

Un an après l’accident, il marche de nouveau

C’est lors d’une compétition de motocross, en 2010, qu’une chute change le cours de sa vie. A 20 ans, sa colonne vertébrale est sectionnée. Après neuf heures d’opération, les médecins sont formels : il ne remarchera jamais. Dès lors, le jeune homme travaille tous les jours, seul, dans sa chambre d’hôpital, en parallèle de sa rééducation. Un an plus tard, il réussit à tenir debout, à marcher, et à pédaler.

Depuis qu’il est redevenu mobile, Axel a été 12 fois champion de France Handisport de natation. L’eau est devenue son nouveau terrain de jeu.  "C’est pour moi le sport le plus proche des valides, parce que dans l’eau, il n’y a pas de fauteuil. Ca reste mon élément quand même, comme être derrière le volant", explique-t-il.

"Aujourd’hui, je préfère en parler librement"

Axel vient par ailleurs de se lancer un nouveau défi : devenir champion de rallye automobile. Pour l’accompagner dans sa préparation physique, son kiné l’aide à détendre ses muscles, ses articulations et à mieux maîtriser son corps. "Si on le laisse sans entretien musculaire, petit à petit, son pied se fermera un peu plus. Il aura moins d’amplitude, il y aura une rétractation de la cheville" développe le praticien.

Aujourd’hui, Axel a fait de son histoire sa force, et il a décidé de la partager avec le plus grand nombre. En parallèle de sa vie de champion, il anime des conférences sur le pouvoir du mental. "J’ai mis un petit temps avant de parler de tout ce qui m’était arrivé. C’est pas facile toujours de revenir sur un accident. Mais aujourd’hui, je préfère en parler librement et partager tout ça", affirme le jeune homme.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr