1. / Se soigner
  2. / Greffes, don d'organes

Fin prématurée de grossesse pour la première femme greffée de l'utérus

À Antalya, en Turquie, la première femme au monde a avoir bénéficié d'une greffe de l'utérus a subi une interruption médicale de grossesse, son bébé ne donnant plus aucun signe de vie. Un coup dur pour de nombreuses femmes qui attendaient beaucoup de cette première médicale.

Rédigé le , mis à jour le

Fin prématurée de grossesse pour la première femme greffée de l'utérus
Fin prématurée de grossesse pour la première femme greffée de l'utérus

Cette grossesse devait être une première mondiale, porteuse d'espoir pour toutes les femmes qui n'avaient plus d'utérus. En avril dernier, les médecins de l'hôpital d'Antalya en Turquie annonçaient la fécondation in vitro de Derya Sert, la première femme à avoir bénéficié d'une greffe de l'utérus.

Mais les médecins ont été contraints d'interrompre la grossesse de cette jeune Turque de 23 ans. "La grossesse de Derya Sert a été interrompue car l'échographie n'avait pas révélé de battements de coeur" de l'embryon au bout de huit semaines de grossesse, a déclaré dans un communiqué le professeur Mustafa Ünal, médecin-chef de l'hôpital universitaire Akdeniz à Antalya.

Vers une nouvelle tentative

La jeune femme est aujourd'hui en bonne santé et l'équipe soignante précise qu'elle continuera les tentatives de fécondation in vitro.

Derya Sert était née sans utérus. Après une tentative de greffe infructueuse en 2000 à partir d'une donneuse vivante, la jeune Turque avait en 2011 bénéficié de la première transplantation d'un utérus. Comme elle, une femme sur 5.000 naît en moyenne sans utérus dans le monde.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus