1. / Se soigner
  2. / Chirurgie
  3. / Chirurgie de l'oeil

Trou maculaire : quand la rétine se déchire

Une petite gêne visuelle ou une vision déformée sont souvent les premiers signes d’un trou maculaire, une déchirure qui se forme au centre de la rétine. Pathologie liée au vieillissement de l'œil, il touche majoritairement les femmes autour de 60 ans.

Rédigé le

Trou maculaire : quand la rétine se déchire
Trou maculaire : quand la rétine se déchire
Sommaire

Qu'est-ce qu'un trou maculaire ?

Marina Carrère d'Encausse et Régis Boxelé expliquent le trou maculaire

La rétine est constituée de cellules visuelles. La macula est la partie centrale de la rétine, elle permet la vision précise et la partie périphérique sert à percevoir ce qui est autour de ce point.  Par exemple, la macula nous permet de lire le journal mais c’est le reste de la rétine qui permet de voir ce qui nous entoure, notre environnement proche comme les gens ou les objets.

Le vitré est un gel transparent qui remplit la cavité oculaire et qui est au contact de la rétine. Dans certain cas, avec le vieillissement, le vitré va adhérer anormalement à la macula et c’est la traction du vitré sur la macula qui va entrainer le trou maculaire.

Trou maculaire : quand il faut opérer

Opération d'un trou maculaire

Pour traiter ce trou, l’intervention chirurgicale est nécessaire. Il s’agit d’une vitrectomie, une opération sous anesthésie locale où le chirurgien va aspirer le vitré et le séparer de la rétine dans sa totalité.
Dans un premier temps, le chirurgien crée un espace dans le vitré pour accéder au trou. Afin de mieux visualiser le vitré à retirer, le médecin injecte un colorant bleu dans l'ensemble de la cavité occulaire. Puis, une fois la totalité du gel vitréen aspiré, le médecin utilise une pince pour nettoyer les bords du trou et retirer la fine membrane qui l'entoure.
Enfin, le chirurgien remplit la cavité occulaire par un gaz qui restera en place trois semaines.

Pour éviter tout risque d'infection, le patient doit mettre des gouttes et une pommade pendant trois semaines. La vision améliorée apparaît au bout d'un mois.

Trou maculaire : l'après chirurgie

Jean-Pierre Fouillade regarde sa tablette penchée sur sa table basse

L’une des particularités de cette intervention, ce sont ses suites post-opératoires. Après l’opération, pendant une semaine, le patient doit rester la tête penchée vers le sol. Dans cette position, le gaz appuie sur le trou et permet sa fermeture. C'est le cas de Jean-Pierre Fouillade,74 ans, opéré pour son oeil gauche et qui a du développer des astuces pour maintenir sa tête dans cette position très inconfortable.
Pour vérifier la bonne cicatrisation du trou, Jean-Pierre est suivit par un ophtalmologue.
« Plus le trou maculaire est grand, plus il est resté longtemps ouvert, plus longue est la réorganisation et la récupération visuelle » précise le Dr Pierre-Olivier Barale, ophtalmologue. Une fois le gaz résorbé, les effets apparaissent au bout d'un mois.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr