1. / Se soigner
  2. / Affaires, justice
  3. / PIP

Prothèses PIP : le scandale continue

En France, 1 140 ruptures de prothèses PIP ont déjà été signalées et un vingtième cas de décès a été pris en compte au 28 décembre 2011. Alors que l'Assurance-maladie a déposé plainte et que dans de nombreux pays, plusieurs porteuses de ces implants ont ou vont aussi le faire, des journalistes de RTL se sont procurés la composition des prothèses frauduleuses.

Rédigé le , mis à jour le

Prothèses PIP : le scandale continue

- Entretien avec le Pr. Maurice Mimoun, chef du service de chirurgie plastique et réparatrice de l'hôpital Saint Louis, invité dans Le Magazine de la santé du 2 janvier 2012 -

 

Le feuilleton du scandale des prothèses mammaires PIP continue. Dernière nouvelle, le secret est levé sur la composition mystérieuse du silicone incriminé. Le silicone contiendrait un additif pour carburants, le baysilone. On savait déjà ce gel non conforme et destiné à un usage industriel. Ce produit est normalement utilisé dans l'industrie du caoutchouc. Il serait à l'origine de la rupture des prothèses.

Les cas de cancer détectés chez les femmes porteuses de ces implants augmentent : au 28 décembre, on comptait 20 cas en France. L'agence du médicament rappelle qu'aucun lien n'a encore été établi entre ces tumeurs mammaires et le silicone des prothèses PIP. En revanche, son effet irritant et inflammatoire est bien confirmé. Près de 2 500 plaintes ont déjà été enregistrées en France, l'Assurance-maladie vient également de déposer une plainte contre X pour "tromperie aggravée et escroquerie".

Dans le monde, le scandale prend de l'ampleur : au Venezuela, le retrait des implants PIP sera gratuit dans les établissements de santé et certaines femmes ont manifesté leur intention de porter plainte. Au Royaume-Uni, 250 femmes l'ont déjà fait. Dans le monde, près de 500 000 personnes seraient porteuses de prothèses PIP, le tout dans 65 pays.

 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Dans les médias :