Anesthésie des enfants

Anesthésie des enfants

Ch@t du 31 octobre 2012 de 15h à 16h : les réponses du Pr. Gilles Orliaguet, anesthésiste-réanimateur et du Dr Olivier Gall, anesthésiste-réanimateur.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Les réponses du Pr. Gilles Orliaguet, anesthésiste-réanimateur

  • Ma fille de 2 ans et demi a eu une luxation du coude. Après 3 manipulations douloureuses et sans succès il a été décidé d'utiliser le gaz. Est-il dangereux pour avoir attendu si longtemps ?

Vis à vis de l'anesthésie, le fait d'avoir attendu ne rajoute aucun risque spécifique.

  • Est-il moins risqué de faire une péridurale à un bébé au lendemain de la naissance pour une opération du duodénum ?

Un bébé devant être opéré du duodénum devra de toute façon être endormi. L'intérêt de la péridurale est de permettre une prise en charge de la douleur de très bonne qualité.

Une anesthésie purement locale risque d'être insuffisante pour éviter la douleur mais n'est pas plus dangereuse qu'une anesthésie générale.

  • Ma fille de 22 mois à un plâtre pelvie pédieu, on doit le lui retirer dans 19 jours et j’appréhende ce moment car au dernier changement de plâtre la kiné a dû retoucher le plâtre et le couper avec cet appareil au bruit infernal. Ma fille en a été terrorisée ! Je voudrais donc savoir si on va lui donner un gaz ou un calmant pour la relaxer au moment de lui retirer le plâtre.

L'ablation du plâtre est certes bruyante mais indolore, cela ne justifie donc pas de donner un gaz ou un calmant.

  • Mon bébé va être opéré d'un hypospade à 12 mois, de quelle manière va se pratiquer l'anesthésie ?

Il aura une anesthésie générale habituellement associée à une anesthésie locorégionale pour assurer une bonne qualité d'analgésie (prise en charge de la douleur).

  • Pendant combien de temps avant l'intervention, l'enfant (ou l'adulte) doit-il rester sans boire ni manger ?

2 heures sans boire 6 sans manger.

  • Ma fille de 5 mois a RDV pour une IRM (hypotonie), on va lui donner du Théralene® et Nembutal®. Est-ce que ce sont des produits anesthésiants ? Effets indésirables ?

Ces médicaments ne sont pas vraiment des anesthésiques, ce sont plutôt des sédatifs. La liste des effets indésirables possibles est longue, mais ces effets indésirables dépendent surtout des doses administrés et peuvent inclure : une somnolence excessive plus ou moins prolongée, des vomissements, il faut demander le détail à votre médecin.

  • Quels sont les effets secondaires, au court et au long terme, des sédatifs et anesthésiants chez un préma qui à ce jour a 2 mois et ayant nécessité une intubation pendant 2 semaines à la naissance ?

La réponse à cette question est complexe. Il faut demander au pédiatre qui s'occupe de votre enfant.

  • Peut-on pratiquer une anesthésie sous hypnose chez un enfant de 2 ans et demi pour une circoncision ?

L'hypnose seule est rarement suffisante pour permettre une intervention.

  • Ma fille de 15 ans a eu une autoplastie. L'allergologue a refusé de lui faire des tests alors que nous avons eu un décès dans la famille suite à une allergie au sérum anesthésique. Pourquoi ? Question de budget ?

Il faut poser cette question à l'allergologue, je ne peux pas répondre à sa place. Par contre, le budget n'est certainement pas en cause.

  • Ma fille de 7 ans va se faire opérer des yeux pour correction d'un strabisme. Elle est inquiète et me pose des questions sur l'anesthésie. J'avoue être inquiète aussi et je ne sais pas comment se passe le réveil également. Va-t elle avoir des douleurs ?

Il faut poser toutes ces questions à l’anesthésiste qui doit y répondre. Il existe des petits livrets illustrés (distribué par l'association Sparadrap) qui présente l'anesthésie aux enfants. Enfin, il faut dire à votre enfant qu'il est possible qu’elle ait mal, mais que les docteurs et les infirmières seront là pour la soulager.

  • Peut-on ne pas se réveiller après une anesthésie générale ? Si oui, le risque correspond à un cas sur combien d'anesthésie d'enfants ?

Le risque 0 n'existe pas, mais il y a moins de risque d'avoir un accident d'anesthésie qu'un accident de voiture. Par contre, il arrive qu'il y ait des retards de réveil.

  • Peut-on se réveiller au cours d'une intervention sous anesthésie ? Peut-on avoir mal ?

Théoriquement, l'anesthésiste est là pour que cela ne se produise pas. Le réveil en cours d'intervention est une complication tout à fait exceptionnelle, survenant dans moins de 1% des cas.

  • Les recommandations, les mises en garde, les consignes pré anesthésie sont-elles les mêmes chez l'enfant et chez l'adulte ?

Oui à peu de choses prêt.

  • Les retards de réveils peuvent aller jusqu'à combien de temps ?

Parfois 2-3 heures.

Les réponses du Dr Olivier Gall, anesthésiste-réanimateur

  • Pourquoi faire boire du jus de pommes aux enfants la veille de l'anesthésie ? Ont-ils droit à autre chose à part l'eau ? Est-ce pareil pour les adultes ?

Les enfants sont autorisés à boire des liquides clairs (eau, jus de pomme, mais pas de lait ni de jus d'orange avec pulpe ni ... coca cola) jusqu'à 2 heures de l'heure prévue pour l'intervention. Le but est de les aider à supporter le jeûne préopératoire et d'éviter qu'ils ne se déshydratent (surtout les nourrissons).

  • Mes jumeaux de 3 ans vont se faire opérer des amygdales et végétations tous les 2 le même jour. A leurs âges que risque t-on de me proposer comme anesthésie et selon vous laquelle serait préférable ?

Une anesthésie générale. Il y aura un délai important entre les deux interventions : le deuxième ne sera anesthésié que lorsque le premier aura quitté la salle de réveil.

  • Mon fils de 3 ans doit se faire opérer sous anesthésie générale pour déboucher le canal lacrymal. il est allergique à l'emla patch (le produit pas la colle). Y a t-il plus de risque pour l'anesthésie.

L'emla est un mélange de lidocaïne et de prilocaïne. La plupart des allergies sont liées à la colle du patch, beaucoup plus rarement à la prilocaïne et encore plus rarement à la lidocaïne. Signalez cette allergie au médecin anesthésiste lors de la consultation. Il est tout à fait possible de faire une anesthésie générale à votre enfant sans l'exposer à aucun de ces 2 produits.

  • Fait-on des tests pour savoir s'il y a allergie possible à une anesthésie. ma fille a fait une allergie à un antibiotique pénicilline et a eu une urticaire géante suite à un vaccin.

On ne fera sans doute pas de test à votre fille sauf si elle a fait des réactions allergiques de gravité exceptionnelle (choc anaphylactique, œdème de Quincke). En revanche on évitera soigneusement de l'exposer à nouveau aux antibiotiques de la classe des pénicillines.

  • Ma fille de 3 ans a déjà eu 3 anesthésies générales pour diverses opérations liées à des otites à répétition. Son orl prévoit une 4ème opération sous anesthésie générale. Cela me pose question. N'est-il pas dangereux pour un enfant en bas âge d'avoir autant d'anesthésies générales ?

C'est à votre orl de peser le rapport bénéfice risque. Les doutes actuels sur les conséquences à long terme d'anesthésies répétées concernent les nouveaux nés et les très jeunes enfants ayant du subir des interventions lourdes, pas la pose d'aérateurs transtympaniques.

  • Combien de temps faut-il pour se remettre d'une anesthésie ? Comment se sent-on après et pendant combien de temps maximum ?

Les effets résiduels des produits anesthésiques disparaissent en quelques heures. Pour autant les autres conséquences de l'intervention (par exemple cicatrice, douleur, difficultés d'alimentation, troubles du sommeil...) peuvent durer plus longtemps. Que voulez vous dire par "se remettre" ?

  • Comment expliquer une anesthésie générale à un enfant de 3 ans ? Surtout lui expliquer le réveil peut être un peu douloureux ? A cet âge là est-ce facile de détecter la douleur post-opératoire ?

Parlez en avec le médecin anesthésiste en consultation. On peut dire que c'est un peu comme un sommeil. Il ne verra rien, n'entendra rien et ne sentira rien. Si votre enfant a déjà fait l'expérience d'une douleur vous pouvez lui dire qu'au réveil il aura mal un peu comme cela et qu'on lui donnera des médicaments pour le soulager.

Le médecin anesthésiste que vous verrez en consultation vous conseillera probablement une association des deux : anesthésie générale pour que votre fils ne voie rien et ne se rende compte de rien pendant l'intervention, anesthésie locorégionale (par exemple bloc pénien) pour qu'il n'ait pas de douleurs après l'intervention.

  • Par se remettre je veux dire : ne plus être groggy, flagada, sonné, ensuqué ...

Quelques heures donc, si l'intervention est bien une intervention superficielle et de durée raisonnable.

  • Pouvez-vous m'expliquer l'utilisation de la Bétadine® avant l'opération ?

C'est sans doute votre chirurgien qui a demandé une préparation cutanée pour l'intervention. L'application de Bétadine® permet de diminuer le nombre de microbes sur la peau, au niveau du site opératoire et autour de celui ci.

  • Peut-on ne pas se réveiller après une anesthésie générale ? Si oui, le risque correspond à un cas sur combien d'anesthésie d'enfants ?

Oui, par exemple si on fait un arrêt cardiaque ou si on décède pendant l'intervention. Le risque est de l'ordre de 1/100 000 à 1/1 000 000.

  • Mon fils de 2 ans va avoir une ectopie sous anesthésie générale ce vendredi. Il doit retourner à la crèche dès lundi prochain. Cela vous parait-il prématuré ?

Non cela me semble tout à fait envisageable. Après une intervention non compliquée pour ectopie testiculaire la plupart des enfants n'ont plus de douleur et plus de limitation fonctionnelle à partir du 3e jour.

  • Mon enfant a 2 ans est-ce mieux d'attendre un peu ou ca ne change rien en ce qui concerne l'anesthésie générale ?

Il n'y a pas de réponse générale. Cela dépend du type d'intervention et des bénéfices attendus.

  • Quelles pathologies ou affections peuvent interdire l'administration d'une anesthésie ?

D'un coté on peut dire qu'il n'y a plus aucune pathologie qui contre indique formellement l'administration d'une anesthésie. De l'autre il y a des situations ou les bénéfices attendus de l'intervention ne justifient pas une telle prise de risque ni d'infliger de telles souffrances.

 

En savoir plus

Un million d'enfants de 0 à 15 ans sont anesthésiés en France chaque année. Votre enfant doit être opéré et vous vous posez plein de questions ? Il existe deux grands types d'anesthésie qui ne sont pas en opposition : l'anesthésie générale et l'anesthésie locorégionale.

Une opération est toujours un moment important dans la vie d'un enfant qui doit quitter le cadre sécurisant de la maison pour pénétrer dans des lieux étranges. Vous pouvez l'aider à vivre cette expérience de l'inconnu le mieux possible avec des explications claires et honnêtes selon son âge. Quels sont les inconvénients et les risques de l'anesthésie générale, locorégionale ? Comment votre enfant sera-t-il surveillé pendant l'anesthésie et au réveil ? Comment la douleur de votre enfant sera-t-elle prise en charge ? Nos spécialistes vous répondent.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :

  • Association Sparadrap
    Dossier : "Mon enfant va être opéré sous anesthésie générale"
    Toutes les informations pour les parents et les enfants : la consultation avec l'anesthésiste, l'hospitalisation, le jeune pré-opératoire, la prémédication et le départ pour le bloc opératoire, le bloc, le réveil et la prise en charge de la douleur, le retour à la maison.