1. / Maladies
  2. / Yeux
  3. / Lunettes

Lunettes : mode d’emploi pour un remboursement intégral

La réforme du reste-à-charge zéro franchit une étape majeure le 1er janvier 2020, avec le remboursement intégral de certaines lunettes. Mais concrètement peut-on  - dès jeudi 1er janvier 2020  - en bénéficier ?

Rédigé le , mis à jour le

Lunettes : mode d’emploi pour un remboursement intégral

L’offre «100% santé » est une mesure symbolique mise en place par le gouvernement Macron pour améliorer l'accès aux soins. Elle consiste à rembourser intégralement par l’Assurance maladie et les complémentaires santé certaines lunettes (et certaines prothèses dentaires et auditives). Autrement dit, un "reste à charge zéro" pour les assurés.

Ai-je droit à l'offre "100% santé" ?

Toute personne qui est affiliée à la Sécurité Sociale et qui dispose d’une complémentaire santé ou de la Couverture Maladie Universelle complémentaire (CMU-c), la complémentaire santé gratuite réservée aux plus démunis peut y avoir droit.
Vous devez toutefois vous assurer que votre complémentaire santé est dite « responsable » c’est-à-dire que les cotisations ne sont pas fixées en fonction de votre état de santé. C’est le cas de 95% des complémentaires santé en France. 

Quelle est la procédure pour être remboursé de mes nouvelles lunettes ?

Dès jeudi, vous pouvez vous rendre chez votre opticien avec une nouvelle ordonnance ou une ordonnance valide de moins de trois ans. Il faut ensuite demander à l’opticien un devis et le signer. La procédure de remboursement est la même que pour n’importe quelle vente de lunettes. Du moins, en théorie… Certains opticiens ont des doutes sur le fait que le dispositif de la Sécurité Sociale soit totalement effectif dès le 1er janvier : ils misent plutôt sur une mise en route progressive au cours du mois de janvier. A noter : vous pourrez bénéficier de l’offre 100% santé optique tous les ans si votre correction change.

Quelles montures vont être remboursées ?

Inutile de rêver à de nouvelles lunettes de soleil de grandes marques… Les lunettes qui seront remboursées sont des lunettes de vue standard. Les adultes pourront choisir parmi au minimum 17 modèles de deux couleurs différentes. Les enfants auront le choix entre dix modèles de deux coloris.

« Tous nos modèles sont prêts et attendent le jeudi 1er janvier pour être présentés à nos clients, explique Laëtitia Guez, opticienne à Paris. Contrairement aux anciennes lunettes « tarif Sécu » qu’on gardait dans un tiroir, on est obligé d’exposer ces montures. Ce qui n’arrange pas les professionnels qui ont de petits magasins car cela représente au total une trentaine de montures… » précise-t-elle.

Quels verres vont être remboursés ?

Les verres remboursés sont des verres traitant l’ensemble des troubles visuels. Ils pourront être amincis, antireflet, antirayures, et progressifs. « Les verriers ont créé leur propre catalogue de verres qui pouvait rentrer dans l’offre 100% santé, explique Laëtitia Guez, opticienne à Paris. Ce sont des verres standard. Ils sont facturés environ 25 euros par verre pour une correction unifocale et environ 30 euros pour une correction multifocale»

Les lunettes "100% santé"  sont-elles de mauvaise qualité ?

Comme les verriers, les fabricants de montures ont conçu des lunettes "calibrées" pour cette offre "zéro reste à charge". Ces montures respectent les normes européennes et ont un prix inférieur ou égal à 30 €. « C’est un prix très bas. Et à ce prix, la plupart des montures sont fabriquées en Chine, sauf quelques paires fabriquées en France à Oyonnax, le berceau de la lunetterie, dans le département de l’Ain, précise Laëtitia Guez. Certes les modèles de lunettes 100% santé ne sont pas fabriqués dans les matériaux les plus nobles, mais il y a des formes modernes et de jolis coloris ».

Peut-on choisir des verres intégralement remboursés et des montures non remboursées ? 

Oui. Vous pouvez composer vos lunettes en choisissant des verres parmi l'offre "100% santé" et une monture plus esthétique en dehors de cette offre. Dans ce cas, l’équipement sera remboursé dans les conditions prévues par votre contrat d’assurance complémentaire dans la limite de 100 euros pour la monture.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr