1. / Maladies
  2. / Prostate, reins, vessie
  3. / Insuffisance rénale, dialyse

Comment dépiste-t-on une insuffisance rénale ?

Comment dépiste-t-on une insuffisance rénale ?

Rédigé le , mis à jour le

Comment dépiste-t-on une insuffisance rénale ?

Les réponses avec le Pr Dominique Joly, néphrologue :

"Pour dépister une insuffisance rénale, on réalise des analyses d'urine. On réalise également une prise de tension car les reins règlent en grande partie la pression artérielle. Quand on a une hypertension, il faut faire un bilan rénal. Les tests urinaires sont précieux, on regarde dans l'urine s'il y a de l'albumine et des globules rouges et des globules blancs. Le troisième élément, c'est la prise de sang. Avec la prise de sang, on recherche une insuffisance rénale en dosant la créatinine qui est un petit déchet.

"Si le bilan est correctement réalisé, il doit permettre de dépister une insuffisance rénale. On peut aussi réaliser des bandelettes urinaires. À l'époque du service militaire, on utilisait des bandelettes urinaires dans les urines et on voyait s'il y avait de l'albumine, des globules rouges, des globules blancs. C'était un test de dépistage qui était assez solide. Il s'est un peu perdu, on le fait encore aujourd'hui en milieu professionnel lors des visites de médecine du travail et c'est un test qui est intéressant.

"Pour une personne qui n'a aucun signe, aucune hérédité, la majorité des maladies rénales interviennent au delà de la cinquantaine, mais malheureusement il y a des maladies rénales qui surviennent plus tôt. Je regrette cette époque lors de laquelle au moment du service militaire on dépistait les insuffisances rénales des hommes relativement précocement. Les maladies rénales sont très silencieuses. Je ne dis pas qu'il faut faire un dépistage généralisé, mais dès qu'on est malade finalement il est intéressant de se poser la question de comment fonctionnent les reins."

Sponsorisé par Ligatus