1. / Maladies
  2. / Poumons

Votre pommeau de douche est-il un nid à bactéries ?

Les mycobactéries non tuberculeuses, qui peuvent entraîner des infections pulmonaires, y sont souvent présentes en quantité, selon une récente étude.

Rédigé le

Votre pommeau de douche est-il un nid à bactéries ?
"Les douchettes abritent d’abondants foyers mycobactériens" © yourbestdigs on Visualhunt  

On savait déjà que les canards de bain étaient particulièrement sales, mais il se pourrait que les pommeaux de douche le soient encore davantage… "Nous avons découvert que très souvent, aux Etats-Unis et en Europe, les douchettes abritent d’abondants foyers mycobactériens" indiquent des chercheurs américains, qui ont publié une étude dans la revue mBio le 30 octobre. Cette information est loin d’être anodine : les mycobactéries non tuberculeuses (MNT) peuvent en effet causer des infections pulmonaires, cutanées et lymphatiques, en particulier chez les sujets immunodéprimés. "C’est un problème de santé publique", estiment les chercheurs.

Davantage d'infections quand l’eau est traitée au chlore

Pour arriver à ces résultats, ils ont analysé 656 échantillons, dont 50 provenant de pays européens. "La composition des foyers de MNT varie selon la localisation des domiciles, la chimie de l’eau et la source de l’eau", notent les chercheurs. Ils expliquent en outre que dans les domiciles approvisionnés en eau traitée au chlore, le nombre de MNT retrouvés sur les pommeaux est particulièrement élevé. De plus, en moyenne, les chercheurs ont retrouvé beaucoup plus de mycobactéries sur les pommeaux de douche des foyers approvisionnés en eau municipale. Les foyers américains sont également plus touchés que les foyers européens.

Les auteurs de l’étude mettent par ailleurs l’accent sur une découverte particulièrement inquiétante : aux Etats-Unis, les régions où les infections dues aux MNT sont les plus courantes sont celles où ces mycobactéries sont le plus souvent retrouvées dans les douchettes. Il est donc impératif de se pencher sur la question du traitement de l’eau potable aux Etats-Unis, estiment les chercheurs. "Ces résultats nous permettent de réfléchir au développement de stratégies destinées à réduire l’exposition à ces pathogènes", concluent-ils. On ne saurait donc que trop vous recommander de désinfecter votre pommeau de douche avec un antiseptique de manière régulière.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr