1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales

Un homme amputé de la jambe après une baignade

Aux Etats-Unis, un homme a été amputé de la jambe droite après s’être baigné sur une plage du Connecticut. L’homme souffrait d’une petite coupure au pied par laquelle une bactérie très toxique s'est introduite dans son corps.

Rédigé le

Un homme amputé de la jambe après une baignade
L'homme a dû être amputé au dessus du genou

Cette baignade aura coûté très cher à Bruce Kagan, 68 ans. Cet homme a dû être amputé de la jambe après s’être baigné à Hammonasset Beach State Park, dans le Connecticut aux Etats-Unis.

En juin dernier, il souffrait d’une petite coupure au pied droit. Une plaie minime qui ne l’a pas fait renoncer à son bain de mer. Quelques jours plus tard, il ressent une forte fièvre. Son pied est enflé, douloureux, violacé. Il se rend à l’hôpital et les médecins diagnostiquent une fasciite nécrosante, une infection grave de la peau et des tissus sous-cutanés due à la bactérie Vibrio Vulnificus.

Une bactérie responsable de 5 décès

"Cette bactérie est dangereuse : elle libère des toxines qui détruisent des tissus et facilitent la diffusion des bactéries. C’est un cercle vicieux qui s’installe", explique Dr Olivier Patey, infectiologue à l’hôpital de Villeneuve St-Georges. Dans ces cas-là, on administre un traitement antibiotiques au patient, on nettoie la plaie, mais parfois cela est insuffisant. Selon Dr Olivier Patey : "L’examen clinique n’est pas facile : à l’œil nu, la plaie peut sembler rassurante, mais cette bactérie agit en profondeur. Il faut faire un scanner et une IRM pour évaluer les dégâts. Quand on constate que des tissus sont atteints en profondeur, on propose une amputation. C’est la seule solution pour que la bactérie n’atteigne pas le reste de l’organisme. Cette bactérie est très rapide. »

Quelques semaines après le diagnostic, Bruce Kagan est donc amputé au-dessus du genou.

Cette bactérie Vibrio Vulnificus est une bactérie de la même famille que celle du choléra. Elle est présente dans les eaux salées dont la température de surface dépasse les 13°C. En 2016, elle a infecté aux Etats-Unis 23 personnes et provoqué 5 décès.

Une bactérie liée au réchauffement climatique ?

"Je n’ai jamais vu de cas similaires en France, observe le Dr Olivier Patey, mais nous traitons régulièrement des cas de fasciite nécrosante, liée à une autre bactérie, le streptocoque A."

La bactérie Vibrio Vulnificus peut pénétrer dans l’organisme de plusieurs façons : soit par contamination d'une plaie ouverte avec l'eau de mer hébergeant la bactérie, soit par lacération de la peau par le corail ou un poisson ou encore par ingestion de la bactérie contenue dans l'eau contaminée.

Cette espèce de bactérie prolifère sur la côte est des Etats-Unis. En juin dernier, des scientifiques avaient alerté sur cette prolifération dans la revue Annals of Internal Medicine. En cause, le réchauffement climatique. Il provoque des saisons estivales plus longues, favorables au développement de cette espèce de bactérie qui aime les eaux chaudes.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr