1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

VRAI/FAUX : faut-il boire du grog pour détruire le coronavirus dans notre organisme ?

Un Britannique de 25 ans, a affirmé à la presse anglaise qu'un mélange composé de whisky et de miel l’a guéri.

Rédigé le

VRAI/FAUX : faut-il boire du grog pour détruire le coronavirus dans notre organisme ?

Beaucoup de fausses informations autour des infusions et des thés pour se soigner contre le Covid-19, circulent sur internet. Le thé au fenouil par exemple, serait un excellent remède. Et il est vrai que le virus ne résiste pas à une chaleur de plus de 56 degrés. Mais attention, même en buvant un liquide chaud en grande quantité, la température de votre corps n’atteindra jamais un tel niveau et heureusement d’ailleurs. 

Il y a quelques mois pourtant, un Britannique de 25 ans, l’un des premiers à avoir été touché par le Covid-19, a affirmé à la presse anglaise que c’est un « grog », un mélange composé de whisky et de miel qui l’a guéri.

Le grog n’est pas un médicament

Mais selon le Professeur Henri Agut, virologue à la Pitié Salpêtrière, « le grog est un très mauvais moyen pour lutter contre les infections chroniques. » Tout d’abord, parce que l’alcool a des actions contre les virus quand il est concentré à 70 degrés comme dans l’alcool à désinfecter ou dans les solutions hydro-alcooliques. Mais dans le grog, les concentrations d’alcool sont largement plus faibles. Donc, aucune chance pour que ce remontant puisse avoir un effet sur le coronavirus. 

De plus, le Covid-19 se loge dans le nez, la trachée, le pharynx et les poumons alors que l’alcool va dans le système digestif qui n’est pas une voie de contamination de cette maladie. Et enfin, le grog contient de l’alcool, ce qui peut affaiblir les défenses immunitaires. En résumé, un petit grog c’est possible mais ce n’est pas ça qui va vous soigner !

Voir aussi sur Allodocteurs.fr