1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Un traçage numérique va-t-il être mis en place ?

On entend beaucoup parler de déconfinement. Pour l’organiser, une option est sérieusement envisagée par le gouvernement : celle d’un traçage numérique des malades. À quoi pourrait ressembler ce "traçage" ? 

Rédigé le

Un traçage numérique va-t-il être mis en place ?

Une équipe travaille depuis plusieurs jours sur le développement d’une application pour smartphone, nommée "StopCovid". En identifiant les chaînes de transmissions, elle pourrait limiter la diffusion du virus.  

Comment cette application est-elle censée fonctionner ?  

Le gouvernement a donné quelques informations sur ses pistes de travail : 

L’application StopCovid devrait être installée volontairement par l’utilisateur. Elle fonctionnerait grâce au Bluetooth. Cette technologie permet d’identifier les téléphones à proximité du notre, il se constituerait alors une sorte de liste de gens côtoyés. Cela permettrait dans le cas où une personne est testée positive au Covid 19, de prévenir toutes les autres automatiquement avec une notification qui pourraient alors se confiner. 

Ce traçage a jusqu’ici été fait de manière manuelle par les équipes médicales. Pour les premiers cas en France, les autorités cherchaient à identifier les rencontres et les trajets des personnes contaminées pour freiner la pandémie.  

Atteinte à la liberté et à la vie privée

Associations, personnalités politiques… Beaucoup se disent plutôt contre ce traçage numérique. Le gouvernement se veut d’ailleurs prudent. Il insiste sur cette application qui doit reposer sur le volontariat et pourrait être désinstallée à tout moment. Personne n’aurait accès à la liste des contaminés, les données seraient anonymes et effacées au bout d’une période donnée. Le code informatique, le squelette de l’application, serait lui rendu public pour que n’importe qui puisse vérifier son fonctionnement.  

Le Bluetooth n’implique pas une géolocalisation des personnes. Il n’est donc pas question de savoir où les utilisateurs sont mais avec qui ils ont été en contact. 

Qu’en pense glogalement le corps médical ? 

Les soignants sont plutôt POUR ce traçage numérique. Jusqu’ici ce système a fait ses preuves en Asie, notamment à Singapour avec une application qui s’appuie justement sur le Bluetooth. 

3 infectiologues expliquent que ce traçage permettrait surtout de réussir le déconfinement en repérant et en cassant plus vite les nouvelles chaînes de contamination. Quelque chose que nous n’avons pas réussi à faire jusqu’ici selon eux. 

De manière générale, les soignants s’accordent à dire qu’une situation hors normes, comme celle que nous vivons aujourd’hui, mérite de outils hors normes pour sauver des vies.  

Quand cette application sera-elle disponible ? 

On ne sait pas du tout quand cette application serait disponible, son développement vient tout juste de commencer. Dans une interview accordée au journal Le Monde, le ministre de la Santé et le secrétaire d’Etat chargé du numérique ont parlé de plusieurs semaines. 

Avant toute chose, il faut régler quelques points techniques notamment liés au Bluetooth car cette technologie ne permet pas, à priori, de calculer les distances entre les appareils. 

Autre point pour que ce traçage soit efficace, il faut qu’une très large partie de la population accepte de jouer le jeu, rien ne le garanti et - même si ça devient rare - tous les Français n’ont pas de smartphone.  

Enfin il faut que l’application soit couplée à un dépistage massif de la population et pour l’instant c’est loin d’être le cas.  

Voir aussi sur Allodocteurs.fr