1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Les huiles essentielles permettent-elles de combattre le coronavirus ?

En tout début d'épidémie de coronavirus, il y a eu de nombreux remèdes de grands-mères qui ont été présentés comme des remèdes miracles. Parmi les huiles essentielles plébiscitées, on retrouve en tête de liste, l’huile de Ravinsara qui est généralement recommandée pour les symptômes grippaux ou l’huile de tea tree. Qu'en est-il réellement ?

Rédigé le

Les huiles essentielles permettent-elles de combattre le coronavirus ?
Les huiles essentielles permettent-elles de combattre le coronavirus ?

Phillipe Vassal, pharmacien d’officine et spécialisé dans l’aromathérapie explique que dès le début, il a été assailli de demandes. 

Les huiles essentielles peuvent avoir certains bienfaits, mais contrairement aux médicaments, rien n’a jusqu'a présent été prouvé. Il ne s'agit pas d'un traitement à part entière. 

Les huiles essentielles ne combattent pas le coronavirus. Il faut-être très vigilant sur leur utilisation et se documenter sur chacune d'entre elle. 

Laure Pasmant fait partie d’un syndicat de pharmaciens et dénonce les fausses promesses notamment sur internet.  

Selon elle, il faut toujours acheter ses huiles en pharmacie et demander conseils à son pharmacien. Si les gens veulent utiliser des huiles essentielles, elle les conseille sur comment bien le faire mais elle rappelle bien que ça n’est pas la panacée. Ce ne sont ni des antibiotiques naturels, ni des antiviraux et surtout, le plus important, reste les gestes barrières et de bien rester confinés. 

Enfin l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a aussi été très claire en soulignant sur son site que "les huiles essentielles ne constituent pas un moyen de lutte contre le coronavirus" et que ces produits ne doivent pas être utilisés dans certains cas. 

Être très vigilant sur l'utilisation des huiles essentielles

Les huiles essentielles ne sont pas anodines contrairement à ce que beaucoup pensent. Il faut vraiment faire attention, les contre-indications sont nombreuses : pour les gens qui sont fragiles, les jeunes enfants de moins de 7 ans ou les personnes âgées, mais également les femmes enceintes ou allaitantes.  

L’ANSES et le centre anti-poison ont d’ailleurs pointé la hausse des intoxications en lien avec les huiles essentielles depuis le début de l’épidémie, il vaut mieux éviter le contact direct avec la peau, ne surtout pas les avaler. 

Attention, il ne faut pas non plus les pulvériser dans l’air pour assainir un espace clos, comme la voiture ou la maison, ce qui peut causer des complications respiratoires chez des personnes ayant des de l'asthme par exemple. Le meilleur moyen de purifier son air c’est d’aérer régulièrement. C'est sans danger et c’est gratuit.  

Voir aussi sur Allodocteurs.fr