1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Le transport des vaccins anti-covid, un défi logistique majeur

Conservation, stockage, respect de la chaîne du froid... transporter les doses de l’usine à l’EHPAD est un défi de taille.

Rédigé le

©Shutterstock

Pour acheminer les vaccins de l’usine à l’EHPAD, il faut respecter scrupuleusement la chaîne du froid. Le vaccin Pfizer doit être conservé à moins 80°c dans des super-congélateurs. Des réfrigérateurs ambulants viennent d’être homologués.

Le vaccin doit ensuite être transporté dans des cartons isothermes et maintenus entre 2°C et 8°C. Le temps de transport ne doit pas dépasser les 12 heures. Une fois décongelé, le vaccin ne peut être conservé que 5 jours.  

Des stocks tenus secrets

Les vaccins sont stockés dans un lieu tenu secret. Les transporteurs livrant les doses changent régulièrement de trajet. Ces derniers se feront si nécessaire sous escorte. On parle même de drones pour surveiller et sécuriser les doses de vaccins. Exagéré ? Pas pour le chef d’Interpol qui a alerté les autorités sur le risque de vols de convois de vaccins. C’est la raison pour laquelle cette campagne se déroule sous haute surveillance. 

Deux filières de ravitaillement

1) Les doses de vaccin Pfizer sont destinés aux EHPAD privés. Elles sont acheminées par des pharmacies référentes pour les EHPAD. 

2) La deuxième filière concerne les EHPAD publics et les Unités de Soins Longue Durée. Les vaccins sont délivrés par les PUI, les pharmacies à usage intérieur. Ce sont des pharmacies qui se trouvent au sein d’un établissement de santé ou dans un centre médico-social. 

Quid des multidoses ?

Une fois les consentements recueillis, les établissements passent commande auprès de leur officine référente. Il faut savoir que le vaccin Pfizer est conditionné en “multidose”. Une dose permet de faire 5 injections, d’où l’importance de ne pas se tromper sur les bons de commande. 

Deux injections, trois rotations

La première livraison contiendra des doses de vaccin commandés par les EHPAD et autres établissements de santé. 

Dans la deuxième rotation, la pharmacie référente livrera les doses pour faire le rappel puisque, pour le vaccin Pfizer-BioNtech, deux injections sont nécessaires. Cette deuxième livraison interviendra 21 jours après la première. Durant cet intervalle, certains résidents auront peut-être décidé de se faire vacciner donc il faudra aussi livrer des doses supplémentaires. 

La troisième rotation permettra de réaliser les derniers rappels de vaccins.  

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr