1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Covid : le nouveau variant anglais du virus est-il plus dangereux ?

La Grande-Bretagne va prendre des restrictions supplémentaires après la découverte d’une nouvelle souche très contagieuse du coronavirus. En France, seule une quinzaine de patients aurait été touchée par ce variant anglais. Mais, il suscite déjà de vives inquiétudes.  

Rédigé le

Covid : le nouveau variant anglais du virus est-il plus dangereux ?
  • Que sait-on de ce nouveau variant du SARS-CoV-2 ? 

Selon le Pr Bruno Lina, virologue à Lyon et membre du conseil scientifique, il est plus juste de parler de “clone” que de “variant” pour la nouvelle mutation découverte en Grande-Bretagne. En effet, les anticorps développés par les patients infectés par le premier virus fonctionneraient aussi contre son cousin anglais. Mais, ce qui inquiètent, c’est que les changements se sont produits au niveau des fameuses spicules du virus. Il s’agit des petits pics par lesquels il s’accroche aux cellules pour les infecter. L’une des hypothèses, c’est que les petits pics modifiés du clone s’accrocheraient encore plus facilement à nos cellules

  • Ce “clone” du virus est-il plus contagieux ?  

La modification des spicules pourrait donc expliquer que le nouveau variant se transmet plus facilement. Une étude anglaise a ainsi montré que les personnes contaminées par le clone avaient plus de virus dans leur sphère ORL que celles touchées par le virus classique. Or, plus vous avez de virus dans la salive, plus vous le transmettez en parlant. Selon des chercheurs britanniques, cela se traduirait par une hausse de 56% de la contagiosité. Là, où une personne porteuse du virus “initial” en contaminait deux, avec ce clone “anglais”, elle en contaminerait trois. 

  • Les enfants sont-ils davantage touchés par cette nouvelle mutation ?  

On a d’abord cru que les enfants étaient plus concernés. Mais, cela s’explique en réalité par la période où ce clone du virus a été étudié. En effet, en novembre, les écoles étaient ouvertes alors que les restrictions sociales étaient bien plus importantes pour la population adulte ! Avec plus de recul, les chercheurs anglais concluent à une contagion plus importante à tous les âges. Mais, il n’y a pas d’inquiétude particulière à avoir pour les enfants.