1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Covid-19 : doit-on porter deux masques pour mieux se protéger ?

Mettre deux masques au lieu d'un. Certains pensent que c'est une protection supplémentaire contre le Covid. Mais cette mesure est-elle efficace ? Rym Ben Ameur vous répond.

Rédigé le , mis à jour le

Covid-19 : doit-on porter deux masques pour mieux se protéger ?

C’est un peu la dernière tendance au niveau des masques et elle a été popularisée aux États-Unis par le nouveau président américain Joe Biden et Kamala Harris, sa vice-présidente lors de leur campagne mais aussi après leur élection. De plus en plus de gens mettent deux masques l’un sur l’autre. Selon les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), la combinaison de deux masques superposés l'un sur l'autre permet d'obtenir une meilleure protection.

Porter deux masques pour être mieux protégé

Ce conseil vient en effet des autorités sanitaires américaines qui ont recommandé de porter deux masques au lieu d’un mais pas n’importe quels masques, et pas n’importe comment.  

Une étude a été publiée sur le site des CDC, les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies en début de mois.  

Les CDC ont fait des simulations en laboratoire sur la réduction des fuites d’air avec différents modèles, dont un masque en tissu superposé à un masque chirurgical. D’après leurs résultats, avec la combinaison des deux, la protection monte à environ 92,5%. 

Le masque en tissu vient plaquer le masque chirurgical sur le visage, il collerait ainsi très bien à la peau et cela éviterait toute perméabilité avec l’extérieur. À la suite de cette étude, les CDC ont donc réactualisé leurs informations auprès du public avec ces nouvelles options.  

En revanche, les autorités sanitaires américaines ne recommandent pas du tout de porter deux masques chirurgicaux ou deux masques FFP2 l’un sur l’autre. Car contrairement au masque en tissu, le deuxième masque chirurgical ou FFP2 ne plaquera pas bien le premier masque sur le visage.  

En France quelles sont les recommandations ?  

Le Dr Fabien Squinazi, hygiéniste et membre du Haut Conseil de santé publique explique qu’à l’heure actuelle, en France et en Europe cette recommandation n’est pas encore à l’ordre du jour.  

Ni l’OMS, ni les autorités de santé françaises et européennes ne recommandent de porter deux masques.  

Il cite une étude menée en 2005 à l’université de Shangai qui affirme, elle, qu’il n’y a pas d’intérêt à porter des masques en couches superposées. Il n’y aurait pas un grand gain d’efficacité que les gens portent 2,3,4 et même 5 masques comme ça a été testé par les scientifiques. 

Compliqué pour respirer !  

Tout le problème est qu'il est compliqué de bien respirer avec plusieurs masques l’un sur l’autre. C’est ce qu’explique l’AFNOR, l’association française de normalisation sur son site.

Elle reconnaît que "Porter deux masques couche sur couche peut améliorer la filtration, si les étoffes sont différentes" (…. ). En revanche cela posera certainement un problème de respirabilité, rendant difficile de supporter le masque" et encore plus lorsqu'une personne parle ou qu'elle marche. 

Selon l’AFNOR, cette technique des 2 masques pourrait même être contre-productive et augmenter le risque de contamination. 

En effet, si vous portez deux masques, c’est encore moins confortable, et donc vous allez passer votre temps à les ajuster, à les enlever et donc à les toucher sans vous être forcément lavé les mains. Vous vous exposez encore plus à une contamination car, au final, il est encore plus difficile d’ajuster deux masques qu’un seul.

Les dernières recommandations

Il y a eu beaucoup de confusion ces derniers temps à ce sujet-là. Avec l’arrivée des nouveaux variants jugés plus contagieux, le Haut Conseil de la santé publique a estimé qu’il était désormais déconseillé de porter des masques en tissu de catégorie 2. 

Ce sont les masques en tissu faits à la maison ou les masques de faible qualité, tout fins, que vous pouvez acheter dans certains commerces. Selon les différents tests, ces masques-là ne protégeraient qu’à 70%. 

La recommandation est donc désormais de porter un masque de catégorie 1, validé et conforme. En général ils protègent à 90%. En gros, ce sont les masques en tissus achetés en pharmacie, ou en grandes surfaces, et bien sûr, les masques chirurgicaux et les masques FFP2.  

Pour savoir quelle est la catégorie de votre masque en tissu ce n’est pas évident, mais il y a tout de même des moyens. Il suffit de regarder l’emballage des masques, chercher la mention catégorie 1 ou le sigle UNS1. Vous pouvez aussi demander à la couturière qui vous l’a fabriqué ou a votre commerçant s’il le sait.  

Il y a également une autre nouveauté qui concerne les écoles. Désormais, dès 6 ans, les élèves ne pourront plus porter de masques en tissu de catégorie 2 à l’école. Il faudra donc privilégier le masque en tissu de catégorie 1 ou le masque FFP2 dès la rentrée.  

Voir aussi sur Allodocteurs.fr