1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Coronavirus : le Sénégal résiste

Le Sénégal compte 3.253 cas de coronavirus confirmés et seulement 39 décès. Comment les Sénégalais se protègent-ils ? Comment expliquer ce faible taux de mortalité ? Le Dr Massamba Diop, urgentiste-réanimateur à Dakar, témoigne.  

Rédigé le

Coronavirus : le Sénégal résiste

"Actuellement au Sénégal, nous avons à peu près à une soixantaine de places en réanimation, bientôt 100 parce que du matériel a été commandé. Hier nous avions 15 malades en réanimation. Il n’y a donc pas du tout de saturation des places de réanimation", rassure Le Dr Massamba Diop, urgentiste-réanimateur à Dakar.

Un confinement "à l'européenne" impossible sur le continent africain

"Étant donné qu’en Afrique 80 % de la population vit au jour le jour, il est impossible de faire un confinement comme dans les pays développés sinon les gens mourraient littéralement de faim", continue le médecin. A la place du confinement strict, un couvre-feu a élé mis en place entre 21h et le petit matin ainsi de limiter la circulation, les sorties au restaurant et les rassemblement de manière générale.

La mesure la plus importante, comme dans le reste du monde, reste le lavage des mains au savon, même plus qu'avec le gel hydroalcoolique. "Le gel est plutôt réservé aux sociétés et aux personnes un peu plus aisées", précise le Dr Diop. Les masques -obligatoires- ont été adoptés massivement par les Sénégalais, qui les ont fabriqués eux-mêmes. "C’est impressionnant. Rares sont les personnes qui n’en n'ont pas", constate l'urgentiste-réanimateur. 

Pourquoi une si faible mortalité ?

En Afrique  la "catastrophe coronavirus" annoncée n'a pas eu lieu. L'explication tiendrait à la pyramide des âges et à la grande jeunesse de la population africaine. "90 % des morts en Europe sont des patients qui ont plus de 65 ans. Cette classe d'âge représente plus de 21 % de la population européenne, alors qu'en Afrique elle ne représente que 3 % de la population globale. Plus de 60 % de la population a moins de 20 ans, c’est probablement l'explication majeure", analyse le médecin. 

Sur le climat, des éléments intéressants existent. "Une récente étude chinoise montre qu’il y aurait 3 % de moins de cas par degré de température, ajoute-t-il. Par ailleurs on sait que les UV détruisent le virus rapidement. Avec ces éléments on peut donc supposer ou évoquer le fait que la température et les UV auraient des effets bénéfiques sur la population."

Voir aussi sur Allodocteurs.fr