1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Coronavirus : 34 cas confirmés à travers le monde

Avec la confirmation d'un deuxième cas de contamination en France, 34 cas d'infection par le virus appelé nouveau coronavirus (nCoV) ont été répertoriés par l'Organisation mondiale de la santé depuis septembre 2012. Vingt personnes en sont mortes, dont quinze en Arabie saoudite.

Rédigé le , mis à jour le

Coronavirus : 34 cas confirmés à travers le monde
Coronavirus : 34 cas confirmés à travers le monde

Un deuxième cas de coronavirus en France a été annoncé dimanche par le ministère de la Santé. C'est le voisin de chambre du premier malade, alors que son infection n'avait pas encore été diagnostiquée, qui a été contaminé. Il est aujourd'hui en isolement, comme le premier malade, et pris en charge en réanimation, souffrant de problèmes respiratoires.

Le premier malade a été contaminé lors d'un voyage aux Emirats arabes unis. Les autres cas ont été détectés en Jordanie, au Qatar, en Allemagne et au Royaume-Uni. Mais c'est en Arabie saoudite que le nombre de cas est le plus important.

Arabie saoudite : foyer principal de propagation

Le nouveau coronavirus (nCoV) a été détecté pour la première fois courant 2012 en Arabie saoudite. Il s'agit d'une souche particulière qui n'avait encore jamais été identifiée chez l'homme, ni chez l'animal.

Le ministre saoudien de la Santé a annoncé dimanche que 15 personnes étaient mortes du coronavirus depuis l'été 2012, sur 24 cas de cette maladie recensés dans le royaume. Le ministre a fait état de trois autres cas suspects, dont les résultats des analyses seront annoncés en toute transparence. Jeudi 9 mai 2013, l'OMS avait annoncé que deux nouveaux cas de coronavirus avaient été confirmés dans le royaume saoudien.

"Le gouvernement saoudien a pris la situation très au sérieux", a-t-il dit, notant que le ministère de la Santé de ce pays avait "pris des mesures de santé publique essentielles" dès l'apparition de la maladie.

L'OMS ne dispose pas d'assez d'informations pour parvenir à des conclusions sur le mode et la source de transmission du coronavirus.

Mais l'OMS avait appelé à la vigilance à l'égard de cette grave infection respiratoire. Elle avait indiqué le mois dernier travailler avec des experts internationaux et des pays où des cas ont été enregistrés pour évaluer la situation et étudier des recommandations de vigilance.

Une épidémie de SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) a causé la mort de plus de 800 personnes en Chine en 2003, déclenchant une alerte sanitaire à l'échelle mondiale. Le nouveau virus est cependant différent du SRAS, notamment parce qu'il provoque une insuffisance rénale rapide. Il serait aussi virulent, mais moins contagieux que son prédécesseur.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :