1. / Maladies

Hémorroïdes : osez consulter !

Des douleurs anales, du sang dans les selles, vous pensez souffrir d'hémorroïdes, mais vous n'osez pas en parler à votre médecin. Alors quand consulter ? Quels sont les différents traitements des hémorroïdes ? Le Dr Anthony Chauvin fait le point. 

Rédigé le , mis à jour le

Hémorroïdes : osez consulter !

La crise hémorroïdaire est une pathologie fréquente mais parfois vécue honteusement par les patients ce qui peut avoir des conséquences malheureuses. Pourtant tout le monde a des hémorroïdes un jour ou l'autre. Elles font partie de la structure normale du rectum et jouent un rôle essentiel dans l'étanchéité de l'anus.

Une hémorroïde est un ensemble de vaisseaux sanguins organisés en paquets placés autour de l'extrémité du canal anal et qui gonflent pour permettre de contrôler l'échappement des gaz. 

Les problèmes arrivent lorsque les hémorroïdes s'enflamment ou que les tissus qui les soutiennent se relâchent. Elles peuvent alors se dilater et/ou descendre jusqu'à l'anus et se trouver irritées par le passage des selles, en provoquant parfois des saignements.

Les paquets d'hémorroïdes peuvent parfois même atteindre l'extérieur et, lorsqu'elles se dilatent trop, conduire à la formation d'un caillot qui provoque une douleur violente : c'est la crise hémorroïdaire, qui peut durer plusieurs jours. Les hémorroïdes peuvent être soit externes soit internes. 

Quels symptômes doivent alerter  ? 

La trilogie du diagnostic repose sur  :

  • La  démangeaison.
  • L'irritation.
  • Les  saignements pendant ou après les selles. A cela peut s ‘ajouter la douleur à la défécation qui n’est pas obligatoire dans la maladie hémorroïdaire, mais elle signe la principale complication qui est une thrombose interne ou externe en fonction de l'emplacement des vaisseaux affectés. 

Les facteurs favorisant les hémorroïdes  ? 

  • Une  grossesse  et un  accoucheme nt par voie naturelle.
  • Une  surcharge pondérale.
  • Une  constipation fréquente. 
  • Une  position assise  trop longtemps et de manière très répétée. 
  • La  sédentarité. 
  • Certains sports  comme l'équitation ou le vélo.
  • Porter des charges lourdes au quotidien.
  • Une  prédisposition génétique. 

Symptômes évocateurs d’hémorroïdes  

Il est facile de diagnostiquer les hémorroïdes externes car elles sont visibles ou facilement accessibles au toucher. Il est plus difficile pour celles en internes, pour cela il faudra réaliser une anuscopie. Devant tout doute sur la présence d’hémorroïdes, il faut consulter d'autant plus qu’il ne faut pas méconnaître une autre pathologie pouvant donner les mêmes symptômes initialement  : le cancer du canal anal. 

Quels sont les traitements possibles  ? 

En cas de crise hémorroïdaire, c’est-à-dire douloureuse, le traitement sera médical et basé sur des anti-inflammatoires, des veinotoniques sur des cures courtes, des traitement antalgiques, crème locale et bien entendu la prise en charge de la constipation. Par contre, si un des vaisseaux sanguins constituant l’hémorroïde a thrombosé alors il faudra faire un geste local mais qui peut se faire en cabinet. Le traitement chirurgical ne sera fait que dans peu de cas. 

Quels sont les moyens de prévention ? 

Comme souvent la prévention passe surtout par le respect des règles hygiéno diététiques  : 

  • Favoriser une alimentation à base de légumes, les fruits, les crudités et les légumineuses.  
  • Boire suffisamment d' eau  (soit 1,5 litre à 2 litres par jour).
  • Avoir une alimentation saine et riche en  fibres, faible en  matières grasses.
  • Éviter les viandes, les plats épicés, l'alcool… 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr