1. / Maladies
  2. / Foie, pancréas
  3. / Hépatites

La facture de l'hépatite C moins salée que prévu

EN BREF : le traitement de l'hépatite C a coûté moins cher que prévu à l'Assurance maladie. Le Sovaldi®, le médicament le plus cher de l'histoire, est revenu en 2014 à "seulement" 650 millions d'euros, contre les 1,2 milliards escomptés, notamment grâce à des accords passés entre le gouvernement et le fabricant.

Rédigé le , mis à jour le

La facture de l'hépatite C moins salée que prévu
La facture de l'hépatite C moins salée que prévu

550 millions d'euros. C'est le montant économisé par l'Assurance maladie pour le traitement de l'hépatite C en 2014, a annoncé le 24 mars Christian Eckert, secrétaire d'Etat au budget. Le prix du Sovaldi®, nouveau médicament "miracle" contre la maladie du foie, a été renégocié à la baisse avec le fabriquant, le laboratoire américain Gilead, en novembre 2014. Le prix est ainsi passé de 57.000 euros à 41.000 euros pour 12 semaines de traitement. Selon l'accord signé avec le gouvernement, le laboratoire a donc dû reverser rétroactivement la différence.

Deuxième levier: un mécanisme de régulation déjà existant, renforcé fin 2014 pour les traitements contre l'hépatite C. Quand les dépenses de l'Assurance maladie liées à un médicament dépassent 450 millions d'euros, le laboratoire doit reverser la moitié de l'excédent.

Des négociations qui payent

Résultat: "En 2014, le traitement de l'hépatite C aura coûté autour de 650 millions d'euros à l'Assurance maladie. Il aurait coûté 900 millions sans cette disposition législative, et même 1,2 milliard s'il n'y avait pas eu des remises négociées", a déclaré M. Eckert à l'AFP, après avoir été auditionné par la commission des Affaires sociales du Sénat.

Le ministère de la santé avait déjà prévenu fin janvier que la facture finale liée à l'hépatite C baisserait "significativement" pour l'Assurance maladie.

Ces moindres dépenses ont contribué à réduire le déficit global des quatre branches de la sécurité sociale, qui a atteint 13,2 milliards d'euros en incluant le Fond de solidarité vieillesse (FSV). Le gouvernement tablait initialement sur 15,4 milliards.

 

En savoir plus sur le Sovaldi® :