1. / Maladies
  2. / Drogues et addictions

Jeux en ligne : de nouvelles mesures contre les risques d'addiction

Désormais, l'autorité de régulation créée pour contrôler les sites de jeux en ligne, pourra repérer les joueurs potentiellement à risques et les orienter vers une équipe médicale spécialisée.

Rédigé le

Jeux en ligne : de nouvelles mesures contre les risques d'addiction

"Sur Internet, on est esclave parce que, dès qu'on a un coup de mou, dès que c'est calme, on peut allumer son ordinateur et commencer à jouer. Vous avez toujours une adrénaline. Il y a l'appât du gain, vous avez toujours envie de continuer. Et, après, on rentre dans une espèce de matrice où c'est très compliqué d'en sortir." Au fil des mois, cet ancien habitué des cercles de jeux est devenu accro au poker en ligne.

200.000 accros aux jeux en ligne

Au début, il joue seulement la nuit. Mais très vite, il perd le contrôle. "Ça m'est arrivé plus d'une fois, si le bébé pleure, de ne pas y aller tout de suite, d'attendre un peu parce que je suis sur une main importante. Là, ça m'a mis une claque où je me suis dit non, je ne veux pas être ce papa-là. Au début, j'ai essayé d’arrêter par moi-même. Mais, c'est un peu comme la cigarette, c'est très très dur". Son cas n'est pas isolé. En France, 200.000 personnes seraient accros aux jeux en ligne.

Utiliser les données des sites pour détecter les joueurs à risque

Poker, courses hippiques, paris sportifs… Les jeux en ligne sont autorisés depuis 2010. Mais l'autorité de régulation vient d'obtenir le droit d'utiliser les données des sites pour protéger les usagers. Elle s'est donc associée à des spécialistes de l'addiction pour mettre au point un système permettant de repérer les joueurs en danger.

Le Dr Amandine Luquiens est psychiatre addictologue à l'hôpital Paul Brousse (Val-de-Marne). Elle explique : "Le modèle qu'on a développé permet effectivement à partir de ce comportement de jeu, 'est-ce que j'ai passé beaucoup de temps, est-ce que j'ai ouvert plusieurs sessions de jeux, est-ce que j'ai misé plus qu'un certain montant, est-ce que dans le mois j'ai perdu plus de tant d'argent ?' Tous ces facteurs cumulés correspondent à un certain niveau de risque que nous avons corrélé avec le fait d'être, ou non, un joueur problématique probable."

Des thérapies en ligne mises au point par des médecins

En parallèle, l'équipe met au point des techniques de thérapies en ligne pour les joueurs dont la dépendance serait ainsi identifiée. Mais, il y a un risque : les joueurs peuvent rejeter ce dispositif et partir sur des sites illégaux. Selon Charles Coppolani, président de l'Autorité de Régulation des jeux : "Nos concitoyens admettent assez mal l'intrusion de quelque chose qu'ils pourraient assimiler à un big brother, qui lui dirait votre pratique de jeu n'est pas convenable. L'idéal serait que, lorsque les personnes s'inscrivent sur un site de jeu, elles acceptent d'être contactées le cas échéant si un problème de jeu apparaissait, si leur jeu était en train de déraper ."

L'objectif de ce programme est donc d'intervenir avant que les joueurs ne basculent dans l'addiction. Il y a encore peu de dispositifs d'alerte en dehors du site Evalujeu.fr. Accessible à tout le monde, ce site permet en répondant à onze questions d'évaluer son rapport aux jeux en ligne.

Sponsorisé par Ligatus