1. / Maladies
  2. / Diabète

Diabète : allaiter pendant au moins six mois réduit les risques pour la mère

L'allaitement pendant au moins six mois réduit significativement le risque des mères de développer du diabète au cours de leur vie, selon une étude publiée dans la revue JAMA Internal Medicine.

Rédigé le

Diabète : allaiter pendant au moins six mois réduit les risques pour la mère
Diabète : allaiter pendant au moins six mois réduit les risques pour la mère

Un nouveau bienfait de l'allaitement? Peut-être... En effet, pour les mères, allaiter pendant au moins six mois réduit significativement de développer un diabète ultérieurement de leur vie. Telle est la conclusion de travaux publiés ce 16 janvier, qui ont porté sur plus de 1.200 Américaines âgées de 18 à 30 ans au moment du recrutement, et suivies entre 1985 et 2015.

Les bénéfices de l’allaitement pour le bébé

Pour l'enfant, être nourri au sein paraît favoriser un meilleur développement cérébral et un taux plus bas d'obésité et d'asthme. Le lait maternel contient tous les nutriments nécessaires aux besoins du nouveau-né.

"Nous avons constaté un lien très fort entre la durée d'allaitement d'un enfant et une réduction du risque de développer un diabète de type 2 et, ce, après avoir pris en compte tous les facteurs prédisposant à cette maladie", ont conclu les chercheurs.

Si aucune différence statistiquement significative n’est observée entre les femmes allaitant moins de 6 mois et les femmes non-allaitantes, le risque apparaît nettement diminué chez celles allaitant entre 6 et 12 mois [1].

Les auteurs notent que ces constatations sont valables pour les femmes quelle que soit leur origine ethnique. Une information qui n’a rien d’anodin, les études épidémiologiques montrant que les femmes afro-américaines courent un plus grand risque de diabète et allaitent le moins leurs enfants [2].

Des mécanismes encore à élucider

La raison des conséquences bénéfiques de l'allaitement pour la santé des femmes n'a pas été entièrement déterminée, notent les chercheurs. Ils pensent que la réponse pourrait se trouver du côté des hormones (elles pourraient agir comme des agents protecteur), mais cette hypothèse reste à vérifier.

Quoi qu’il en soit, les auteurs estiment que "les résultats de cette étude pourraient avoir un impact sur les politiques sociales en encourageant un allongement du congé maternité pour permettre aux femmes d'allaiter leurs enfants plus longtemps et de bénéficier pleinement de ces effets positifs sur la santé". De précédentes études avaient déjà révélé des bienfaits de l'allaitement pour la santé du nouveau-né (voir encadré) et de sa mère, dont un moindre risque de cancer ovarien et de maladies cardiovasculaires pour celle-ci.

Les CDC et le Collège américain des obstétriciens et gynécologues (ACOG) recommandent que les femmes allaitent pendant au moins six mois. Selon une étude des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) achevée en 2013, 77% des nouvelles mères aux Etats-Unis choisissaient d'allaiter.

avec AFP

E.P. Gunderson, et al., "Lactation Duration and Progression to Diabetes in Women Across the Childbearing YearsThe 30-Year CARDIA Study", JAMA Intern Med. 2018. doi:10.1001/jamainternmed.2017.7978


[1] Parmi les femmes participant à l’étude, le taux de diabète était inférieur de 48% dans ce groupe (extrapolé à la population générale, permet d’une réduction du risque comprise entre 13% et 69%). Au-delà de 12 mois, si le bénéfice est plus difficile à estimer du fait du nombre réduit de participantes continuant d’allaiter, il apparaît également statistiquement significatif.

[2] Parmi les 1.200 participantes à l'étude, 615 étaient afro-américaines.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus