1. / Maladies
  2. / Coeur

Prendre son coeur en main

Pompant quatre à cinq litres par minute, le coeur est le muscle responsable de la circulation sanguine. De quoi est-il formé ? Que révèle la fréquence de nos battements de coeur ? Comment entraîner son coeur ? Comment surveiller son rythme cardiaque et comment l'améliorer ?

Rédigé le , mis à jour le

Prendre son coeur en main
Prendre son coeur en main
Sommaire

Le coeur : un muscle qui se contracte seul

Marina Carrère d'Encausse et Philippe Charlier décrivent le muscle cardiaque

Le coeur pèse entre 250 et 300 grammes, il mesure autour de 12 centimètres de long et 8 centimètres de large, et nous ne pourrions pas vivre sans lui. Comme pour tous les autres muscles du corps, la pratique d'un sport est vivement recommandée pour le maintenir en bonne santé.

Le coeur est principalement un muscle : le myocarde. Son rôle est de se contracter pour propulser le sang dans l'organisme. Il est partagé en deux parties indépendantes. Chacune possède deux cavités : une oreillette et un ventricule. Le sang veineux en provenance des organes arrive au coeur par l'oreillette droite, passe dans le ventricule droit pour être envoyé dans les poumons grâce à l'artère pulmonaire où il se débarrasse du gaz carbonique et récupère de l'oxygène. Puis, il revient au coeur du côté gauche par les veines pulmonaires. Il arrive d'abord dans l'oreillette, puis dans le ventricule pour être enfin propulsé dans tout le corps via l'aorte.

Le cycle recommence au rythme des battements cardiaques. En moyenne 70 fois par minute, trois milliards de fois au cours d'une vie. Et pour tenir ce rythme, le muscle cardiaque a besoin d'être irrigué et nourri.

Un coeur entraîné en vaut deux

Entraîner son coeur permet d'abaisser le nombre de battements par minute.

Le sport permet de muscler le coeur et d'abaisser sa fréquence au repos. Miguel Indurain, par exemple, avait une fréquence cardiaque au repos de 28 battements par minute ! Un cas toutefois exceptionnel.

Le sport est donc le meilleur allié de votre coeur. Il n'y a pas besoin de courir le marathon tous les dimanches : un entraînement léger mais régulier permet déjà d'améliorer ses performances.

Muscler son coeur au quotidien

Démonstrations avec Aurélien Lasserre, enseignant en activités physiques adaptées

Le coeur est l'organe qui nous maintient en vie. Il bat près de 100.000 fois par jour. Mais le coeur est aussi un muscle complexe dont il faut prendre soin pour rester en bonne santé. Nous devons donc l'entretenir et pour cela, l'activité physique est indispensable. Aujourd'hui, on sait que le sport permet de prévenir les risques cardiovasculaires. Un effort modéré et régulier permet en effet de gagner en endurance, de faciliter les échanges sanguins et de mieux irriguer l'ensemble de notre corps.

Aurélien Lasserre, enseignant en activités physiques adaptées, nous propose différents exercices pour muscler notre coeur au quotidien :

  • squat classique (sans matériel) évoluant vers un squat saut puis un squat saut/fente/saut (durée : 2-3 minutes maximum) ;
  • fentes sur chaise : départ debout au sol, posez un pied sur la chaise puis effectuez une impulsion pour monter debout sur la chaise (durée : 1 min 30 à 2 min) ;
  • goblet squat avec poids : il s'agit d'un squat suivi d'un travail avec les bras (durée : 1 min 30) ;
  • corde à sauter : excellent moyen de travailler le cardio facilement.

Mesurer son rythme cardiaque

Un cardiofréquencemètre permet de contrôler son rythme cardiaque.

Attention : même pour les sportifs du dimanche, il est très important de contrôler son rythme cardiaque lors de l'entraînement. Soit en prenant son pouls, ce qui n'est pas toujours facile, soit en utilisant un cardiofréquencemètre.

Il est recommandé de ne jamais dépasser sa fréquence cardiaque maximale théorique. Pour la calculer, c'est facile, il suffit de soustraire votre âge à 220 (soit 220 - votre âge). Ainsi, par exemple, si vous avez 40 ans, votre fréquence limite est de 220 - 40, soit 180 battements par minute.

Rééduquer son coeur après une chirurgie cardiaque

La réadaptation cardiaque est indispensable après un accident cardiaque

Quand le coeur a souffert à cause d'une arythmie sévère, d'un infarctus ou de vaisseaux bouchés, une chirurgie est souvent nécessaire. Et une fois le patient rétabli, la réadaptation cardiaque s'avère indispensable pour aider le patient à retrouver un coeur en pleine santé.

Reprendre une activité physique après un infarctus

Jean-Michel a repris l'entraînement de ski de fond après avoir été victime d'un infarctus du myocarde

Reprendre une activité physique après un infarctus est tout à fait possible, à condition d'être bien suivi et de respecter certaines règles.

"Après un accident cardiaque, il est important de s'arrêter. Le patient est en convalescence donc il ne faut pas reprendre tout de suite. Il faut aussi le temps d'adapter les traitements, de trouver le bon traitement bien toléré... Enfin, il faut réaliser des tests d'effort et faire une réadaptation à l'effort. Et si tout se passe bien, dans ce cas on peut reprendre une activité physique", explique le Dr Gilles Perrin, médecin du sport.

Associée à des mesures diététiques, l'activité physique permet d'améliorer la vie des patients après un infarctus.

Sponsorisé par Ligatus