1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie
  3. / Maladie d'Alzheimer

Un mauvais sommeil prédisposerait à la maladie d'Alzheimer

Selon une étude américaine publiée dans la revue Brain, un mauvais sommeil augmenterait les risques de maladie d'Alzheimer. Les chercheurs expliquent que le sommeil profond permet au cerveau de se nettoyer des plaques amyloïdes, à l'origine de la maladie. Le Dr Sylvie Royant-Parola, psychiatre spécialiste du sommeil, était l'invitée du Magazine de la santé pour en parler.

Rédigé le

Entretien avec le Dr Sylvie Royant-Parola, psychiatre spécialiste du sommeil
  • Comment se passe ce "nettoyage" du cerveau qui a lieu pendant le sommeil profond ?

Dr Sylvie Royant-Parola, psychiatre spécialiste du sommeil : "On s'est aperçu qu'au niveau du cerveau, dans certaines zones à certains moments et pendant le sommeil lent profond, il y avait des flux liquidiens, de liquide céphalo-rachidien qui lavaient certaines zones du cerveau. D'autres études qui ont été faites parallèlement ont montré que les produits qui étaient extraits étaient des protéines, essentiellement des substances amyloïdes et des protéines tau donc des substances très impliquées dans la maladie d'Alzheimer car ça va se déposer sur le neurone et l'empêcher de fonctionner normalement."

  • À quel moment de la nuit le sommeil profond intervient-il ?

Dr Sylvie Royant-Parola : "Le sommeil profond intervient surtout en début de nuit, chez les sujets normalement synchronisés avec un horaire de coucher régulier et un horaire de lever régulier. Mais chez les jeunes, on voit du sommeil profond qui réapparaît en fin de nuit. Mais quel que soit le moment où il apparaît, le sommeil profond a cette fonction."

  • Les insomnies chroniques en cause ?

Dr Sylvie Royant-Parola : "Il ne faut pas s'affoler dès que l'on passe une mauvaise nuit. Il faut que ce soit chronique. Mais ce n'est pas que les insomnies qui sont en cause. Cela va aussi concerner les personnes en privation de sommeil et qui n'arrivent à récupérer. Quand on récupère, on fait du sommeil profond. Et quand on est en privation chronique régulière, on va avoir des pertes de sommeil, dont une perte de sommeil profond."

  • Comment être sûr que c'est bien un mauvais sommeil qui empêche le nettoyage correct du sommeil, et non l'inverse, donc la maladie d'Alzheimer qui provoque des insomnies ?

Dr Sylvie Royant-Parola : "L'insomnie est probablement un des premiers signes très précoces de futurs dysfonctionnements du cerveau, dont les maladies dégénératives comme la maladie d'Alzheimer."

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24