1. / Maladies
  2. / Cancer
  3. / Cancer colorectal

Présence de sang dans les selles : quand faut-il s'inquiéter ?

J'ai remarqué dans mes selles une fois il y a deux mois. Depuis, plus rien. Faut-il quand même me faire dépister ? Je saigne (rouge) régulièrement quand je vais à la selle. Je n'ai pas d'hémorroïdes. Mon médecin me dit de ne pas m'inquiéter.

Rédigé le , mis à jour le

Présence de sang dans les selles : quand faut-il s'inquiéter ?

Les réponses avec le Pr Julien Taieb, gastro-entérologue et oncologue :

"Un seul épisode de sang dans les selles à partir de l'âge de 50 ans doit faire consulter. Cela ne veut pas dire qu'il faut faire un dépistage du cancer colorectal par endoscopie, mais il faut au moins voir un médecin généraliste ou un gastro-entérologue proctologue pour vérifier la première cause qui est les hémorroïdes. Il ne faut donc pas faire paniquer la population. Du sang rouge dans les selles ne signifie pas toujours cancer mais il peut y être associé et c'est probablement le signe le plus spécifique, donc il faut consulter. Il faut être sûr qu'il s'agisse bien des hémorroïdes et pas d'autre chose. Et pour cela, il faut consulter.

"Outre les hémorroïdes, du sang dans les selles peut être le signe d'affection de la région anale. Dans ce cas, c'est le proctologue qui s'en occupera. Une fissure anale peut aussi entraîner des saignements sur les selles. Il peut y avoir les hémorroïdes. Et à cet âge, chez une jeune femme, il peut aussi y avoir des maladies intestinales qui font saigner et en particulier la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique.

"Le sang rouge laisse la possibilité de saignement dans la région anale puisque quand ça sort de cette région, le sang est toujours rouge. En revanche, un cancer qui se serait développé plus haut peut présenter du sang qui est digéré surtout s'il se situe dans la partie droite du côlon. Et ça devient du sang noir, des selles noires et malodorantes qu'on appelle du méléna et que les Français connaissent moins."

Sponsorisé par Ligatus