1. / Maladies
  2. / Intestins et estomac
  3. / MICI, Maladie de Crohn

Maladie de Crohn : des douleurs abdominales insupportables

120.000 personnes en France souffrent de la maladie de Crohn. Malgré l'avancée des recherches et une piste génétique avancée, il s'agit d'une maladie dont l'origine reste encore inconnue, qui provoque douleurs abdominales suite à une inflammation du tube digestif. La chirurgie est utilisée en dernier recours, lorsque le traitement ne suffit plus.

Rédigé le , mis à jour le

Maladie de Crohn : des douleurs abdominales insupportables
Maladie de Crohn : des douleurs abdominales insupportables
Sommaire

Maladie de Crohn : plus fréquente dans les pays industrialisés

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes décrivent la maladie de Crohn.

Si on ne connaît pas la cause de la maladie, les scientifiques ont tout de même un indice : il se pourrait que cette pathologie soit liée au mode de vie occidental. La maladie de Crohn est en effet plus fréquente dans les pays du Nord que dans ceux du Sud, et plus fréquente dans les pays industrialisés. Ainsi, selon des études de la population, dix ans après leur arrivée au Royaume-Uni, des Sri Lankais émigrés auraient un risque de développer la maladie équivalent à celui des Anglais.

Une nouvelle piste de recherche. L'équipe du Dr Behr de l'Institut de recherche du centre universitaire de santé McGill a annoncé, le 13 juillet 2009, être sur la piste d'une explication de la maladie de Crohn. Une mutation génétique et un certain type de mycobactérie prédisposeraient à la maladie. 25 % des malades en effet auraient une mutation dans le gène NOD2. Hors ce gène a la fonction de reconnaître les bactéries et de "lancer un signal de combat" contre elles.

La maladie peut atteindre n'importe quelle partie du tube digestif, depuis la bouche jusqu'à l'anus. Mais elle touche le plus souvent le gros intestin, ou côlon, et/ou la partie terminale de l'intestin grêle.

Il s'agit d'une maladie inflammatoire, c'est-à-dire que le système de défense de l'organisme s'emballe de manière tout à fait anormale. Alors qu'il est normal que notre intestin héberge un grand nombre de bactéries, ces dernières sont même bénéfiques pour terminer notre digestion. On ne sait pas pourquoi, chez les malades atteints de la maladie de Crohn, le système immunitaire va attaquer une de ces bactéries.

Cette inflammation du tube digestif provoque de nombreuses douleurs que les médecins n'arrivent pas à soulager. Elle est aussi responsable de fortes diarrhées, d'une perte d'appétit et d'un amaigrissement important. Fissures et fistules anales sont fréquents. Des atteintes des articulations, des yeux, des muqueuses sont aussi possibles. Aucun traitement ne parvient à guérir de la maladie de Crohn. Seule solution, enlever les parties de l'intestin trop atteintes, mais cela n'empêche pas la maladie de progresser. Aussi, tous les malades doivent vivre en tentant de repousser au maximum la chirurgie.

Maladie de Crohn : les traitements

Sandra, 18 ans, décrit les douleurs ressenties pendant les crises de la maladie de Crohn.

En ce qui concerne la recherche dans ce domaine, les travaux dans les laboratoires ciblent principalement la flore intestinale. La première piste est d'identifier quelle est la bactérie qui provoque la réaction immunitaire. Cette piste revient à chercher une aiguille dans une botte de foin, sachant qu'il y a plus de bactéries dans l'intestin que de cellules dans notre corps...

Une autre piste est de trouver des médicaments plus spécifiques à la maladie de Crohn, qui auraient pour but d'empêcher l'emballement du système immunitaire. Malheureusement, aujourd'hui, les traitements utilisés ont beaucoup d'effets secondaires. Ceux qui permettent au système immunitaire d'être moins agressif rendent en effet les patients plus sensibles aux infections en général. Les corticoïdes, qui sont de puissants anti-inflammatoires, sont aussi utilisés pendant les crises aiguës.

Maladie de Crohn : l'opération

Attention, images d'intervention chirurgicale : l'opération consiste à retirer les parties de l'intestin atteintes de la maladie de Crohn.

Dans les formes sévères de la maladie de Crohn ou de la rectocolite hémorragique, il arrive que les médicaments échouent ou qu'il y ait une complication grave comme une occlusion par exemple. Dans ce cas, il est parfois nécessaire d'opérer pour enlever les parties de l'intestin les plus endommagées.

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24