Covid-19 : complications chez les patients jeunes, la piste génétique privilégiée

La prédisposition génétique pourrait expliquer les complications chez des patients jeunes, de moins de 50 ans et en bonne santé. L’immunologiste Jean-Laurent Casanova vient de lancer une recherche à ce sujet.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Aux prémices de l’épidémie, le Covid-19 semblait avoir des cibles bien définies : des personnes âgées ou présentant d’autres pathologies comme le diabète, l'obésité ou l’hypertension. Mais le virus en a surpris plus d’un. "On ne s’attendait pas à avoir des sujets jeunes sans comorbidités. A Tenon, les décès que l’on observe vont de 30 ans à 92 ans", précise le Pr Gilles Pialoux, infectiologue à l’hôpital Tenon à Paris. Les cas jeunes sont très rares mais existent et intriguent. 

Analyse du génome

La réponse se trouverait peut-être dans les gènes de ces malades. Pour explorer cette prédisposition génétique, des chercheurs du monde entier sont mobilisés. En France, une quarantaine de malades, à qui on a prélevé du sang, ont déjà été inclus dans une recherche. "A partir de cette prise de sang, on va extraire de l’ADN, séquencer le génome du patient et ensuite comparer son genome et celui des autres participants à celui de la population générale", souligne le Pr Jean-Laurent Casanova, pédiatre et immunologiste à l’Institut Imagine. 

Un potentiel traitement à la clé

La piste génétique pourrait apporter des réponses supplémentaires pour l’élaboration d’un traitement. "On peut imaginer qu’il y ait des gènes de protection (...). C’est un élément très important pour la base scientifique vaccinale parce qu'il est évidemment plus facile de recopier quelque chose qui fonctionne dans la nature plutôt que d’inventer quelque chose de nouveau", confirme le Pr Pialoux. 

En cette période de pandémie, qu’ils soient virologues ou immunologistes, les chercheurs sont sur le front. Leurs approches sont différentes mais leur objectif est commun : mieux comprendre le Covid-19 pour espérer un jour savoir le guérir.