Tests, demi-jauges, distanciel… Quel protocole pour cette rentrée scolaire ?

La rentrée scolaire aura bien lieu le lundi 26 avril pour tous les élèves. Des tests salivaires seront déployés dans les écoles et les collèges. Les lycéens et les enseignants recevront quant à eux des autotests.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Image d'illustration.
Image d'illustration.  —  Crédits Photo : © Shutterstock / Anna Nahabed

Quel protocole sanitaire pour la rentrée scolaire ? Dans sa conférence de presse du 22 avril, le premier ministre Jean Castex a détaillé les modalités de la rentrée pour les écoles, collèges et lycées.

Présentiel à l’école, distanciel au collège et lycée

Premier point à retenir : le calendrier des rentrées. Si tous les élèves des écoles maternelles et primaires retourneront en classe lundi 26 avril, les collégiens et lycées reprendront d’abord les cours en distanciel.

Dans ces établissements, le retour en classe en présentiel aura lieu le 3 mai. Cette rentrée se fera en demi-jauge pour tous les lycéens mais aussi pour les collégiens des classes de 4e et 3e dans les 15 départements où le virus circule le plus : l'Aisne, le Nord, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, la Seine-et-Marne, l'Oise, le Val-d'Oise, le Val-de-Marne, l’Essonne, les Yvelines, Paris, la Loire, la Sarthe, le Rhône et les Bouches-du-Rhône.

A lire aussi : Déconfinement : en mai, on fait presque ce qu'il nous plaît

Cantines à éviter

Alors que les beaux jours s'installent, le gouvernement encourage aussi les classes en plein air dès que possible.

Les cantines restent ouvertes, avec un espacement de deux mètres désormais exigé entre les élèves. Dans un entretien au Parisien, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer désigne néanmoins ces réfectoires comme "le maillon faible de l'école" et recommande "aux parents de ne pas envoyer leur enfant à la cantine quand ils peuvent le faire".

Tests salivaires à l’école

Pour cette rentrée, le gouvernement mise sur une montée en puissance des tests. Dans les écoles élémentaires, 400.000 tests salivaires contre le covid-19 seront déployés à la reprise des classes. L’objectif fixé est de 600.000 tests par semaine d'ici la mi-mai.
Les collégiens y auront aussi accès.

Autotests pour les enseignants

Pour les élèves de plus de 15 ans et pour le personnel de l'Éducation nationale, le gouvernement a commandé 64 millions d'autotests. Ces tests qui se réalisent avec un prélèvement nasal sont plus simples et plus légers que les tests PCR et leur résultat est connu en 15 minutes.

Les personnels seront tenus de réaliser les tests chez eux dès la rentrée, à raison de deux tests par semaine. Puis, à partir du 10 mai, les lycéens y seront soumis chaque semaine, au sein de leur établissement.

Fermeture des classes à partir d’un cas positif

Que se passera-t-il si des cas positifs sont détectés ? "Nous fermerons la classe dès qu'il y a un cas de contamination", précise le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer.

Cette mesure "conduira nécessairement à ce qu'il y ait un certain nombre de fermetures, mais évidemment il est largement préférable d'avoir 1% des classes de France qui ferment que d'avoir 100% des écoles" fermées, a ajouté le ministre.

Brevet et bac maintenus

Enfin, Jean-Michel Blanquer a annoncé que le brevet et le bac étaient maintenus. Pour le bac, "nous maintenons les deux épreuves de contrôle terminal prévu, c'est-à-dire les écrits de philosophie et l'épreuve du grand oral" fin juin. Les vacances d'été démarreront bien le 6 juillet.