1. / J'ai mal…
  2. / Au ventre
  3. / Vésicule biliaire

Calculs biliaires : quelle prise en charge ?

Nous avons tous entendu parler de la vésicule biliaire, notamment quand on doit l'enlever. Mais à quoi sert la vésicule biliaire ? Où est-elle située ? Quand faut-il opérer ? Les explications avec le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste.

Rédigé le , mis à jour le

Calculs biliaires : quelle prise en charge ?

La vésicule biliaire est un petit réservoir en forme de poire qui se situe sous le foie, elle fait partie de l'appareil digestif. La vésicule biliaire a pour principale fonction le stockage de la bile en vue de sa restitution au cours de la digestion.

Quand on mange, la vésicule se contracte et libère la bile, qui circule alors dans un canal jusqu'à l'intestin, où elle contribue à la digestion, notamment des corps gras. Après les repas, elle se relâche et se remplit de nouveau.

La vésicule biliaire et ses calculs

Parfois, il peut se former des calculs dans la vésicule biliaire. On parle de lithiase vésiculaire formée de cholestérol ou de différents pigments. La fréquence de la lithiase vésiculaire dans les pays occidentaux est proche de 20%. Elle augmente avec l'âge pour atteindre 60% après 80 ans. Près de 80% des patients ayant un calcul vésiculaire n'ont jamais aucun symptôme et la découverte est fortuite lors d'un examen comme une échographie.

Mais dans 20% des cas, le calcul vésiculaire se complique ou pire il s'infecte ou se bloque. Au premier stade, le symptôme le plus typique est la colique hépatique. Typiquement, la colique hépatique est une douleur brutale souvent intense, permanente, siégeant dans l'épigastre (deux tiers des cas) ou l'hypochondre droit, inhibant l'inspiration forcée et irradiant vers l'épaule droite ou la fosse lombaire droite. Elle dure de quelques minutes à plusieurs heures. La colique hépatique n'est par définition pas associée à un syndrome infectieux ou à une rétention biliaire prolongée (ictère) puisque le blocage lithiasique est transitoire. Pas de fièvre, pas de jaunisse !

C'est le calcul qui se bloque mais de manière transitoire. Le traitement est celui de la douleur puis, à froid, une cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire) doit être réalisée rapidement (< 1 mois) afin d'éviter une récidive ou une complication.

Les complications de la lithiase vésiculaire

Le stade supérieur est l'infection. Il s'agit de l'infection aiguë de la vésicule ou cholécystite aiguë lithiasique due à une obstruction prolongée du canal cystique par un calcul. Elle se traduit par un syndrome infectieux associé à des douleurs de l'hypochondre droit qui se prolongent au-delà de 24 heures et des frissons. Il n'y a généralement pas d'ictère puisque la voie biliaire principale n'est généralement pas concernée par cette complication (obstruction biliaire associée inférieure à 10%). Le diagnostic se fait par l'échographie avec un épaississement de la vésicule (paroi > 4 mm). Le passage de la sonde fait d'ailleurs très mal et confirme le diagnostic.

Et si le calcul descend, c'est l'angiocholite avec le calcul qui bloque la voie biliaire principale et empêche l'évacuation de la bile. Il se coince généralement dans l'ampoule de Vater jsute à l'entrée du tube digestif. Résultat : des douleurs, de la fièvre et un ictère. Le risque est que le calcul migre dans le canal qui conduit au pancréas et provoque une pancréatite.

Les traitements des calculs biliaires

Si les calculs sont asymptomatiques, il n'y a aucun traitement. En cas de colique hépatique, le traitement est une chirurgie à distance. Et en cas d'infection aiguë, généralement le traitement correspond à la cholécystectomie en urgence avec les antibiotiques.

Quand le calcul est coincé dans la voie biliaire, les gastro-entérologues réalisent une endoscopie et une sphintérotomie par voie endoscopique lors d'une CPRE. La cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE) est une intervention qui associe l'utilisation d'un endoscope (tube mince et flexible muni d'une lumière) aux rayons X pour observer les canaux qui drainent le pancréas, le foie et la vésicule biliaire. Il faudra évidemment aussi enlever la vésicule.

En savoir plus sur la vésicule biliaire

Sponsorisé par Ligatus