1. / Grossesse - Enfant
  2. / Procréation
  3. / Fertilité, infertilité

Comment bien protéger sa fertilité ?

Si vous vous posez quelques questions sur la protection de votre fertilité, cet article répondra à vos attentes grâce au Dr Grymberg, gynécologue, obstétricien. Age, tabac, poids, infections,... tour d'horizon des facteurs susceptibles d'affecter la capacité à concevoir.

Rédigé le

Comment bien protéger sa fertilité ?
Fécondation d'un ovule par un spermatozoïde humain

Comment l'âge affecte notre fertilité ?

"L’âge est un facteur déterminant. Le pic de fertilité chez les femmes est entre 20 et 30 ans. Le premier déclin se situe à 35 ans et ensuite à partir de 40 ans", explique le Dr Grymberg, gynécologue obstétricien. "Pour les hommes c'est beaucoup plus tard, la production de spermatozoïdes est permanente. Il y a parfois une légère altération du sperme après 60 ans", poursuit le spécialiste.

Chez les femmes, la fécondité diminue plus rapidement avec l'âge. Cette baisse est rapide après l'âge de 35 ans, notamment en raison de la baisse de la qualité des œufs libérés par les ovaires. Selon le département de la Santé britannique, le National Health Service (NHS) : "Environ un tiers des couples, où la femme a plus de 35 a des problèmes de fertilitéCela monte à deux tiers lorsque la femme a de plus de 40 ans". Le docteur Grymberg explique qu’il est confronté à des patientes de plus en plus âgées. De nos jours, les femmes ont leur première grossesse en moyenne à 30 ans

Protégez-vous des IST 

Les infections sexuellement transmissibles (IST), telles que les infections à chlamydia et la gonorrhée, peuvent endommager les trompes de Fallope d'une femme et donc atteindre la fertilité. Toutefois, selon le Dr Grymberg : "Il est désormais très rare de voir des femmes qui ont eu des IST qui les ont rendues stériles. La réduction des IST grâce au préservatif a profondément fait chuter le risque d’atteinte de la fertilité par des infections sexuelles", estime le gynécologue. De même, les hommes doivent se faire diagnostiquer et traiter des IST qui peuvent atteindre leur capacité de procréer.

Arrêtez de fumer

La fumée a un effet délétère sur les ovaires. "La consommation de tabac avance le vieillissement ovarien", indique le Dr Grymberg. "Ce n’est pas la nicotine qui est en cause, mais les autres produits additifs présents dans la cigarette", ajoute-il. Le gynécologue précise que les fumeuses avancent de trois ans environ l’âge de leur ménopause. Le tabac perturbe aussi la nidation : l’embryon ne s'accroche pas bien à la paroi de l'utérus. Chez l'homme, le tabac aura pour effet de diminuer le nombre de spermatozoïdes vivants et de les rendre moins mobiles. De plus, lorsque l'on fume, la PMA (ou AMP, Aide médicale à la procréation) est très compliquée.  

Et dans tous les cas, il est vivement conseillé d’arrêter de fumer pendant la grossesse pour éviter les risques chez le bébé.

Restez à un poids de forme

"Chez l’homme, le surpoids ou le sous poids altère la qualité de ses spermatozoïdes. L'anorexie conduit à l’arrêt de l’ovulation et le surpoids va s’associer à une mauvaise implantation des embryons et de fausses couches. Dans les cas d’obésité, la chirurgie bariatrique affecte la fertilité jusqu’à un an après l’opération", explique le gynécologue.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, maintenez un poids de forme à l'aide d'une alimentation équilibrée et diversifiée ainsi que la pratique régulière d'un sport (là encore, sans tomber dans l'excès car une activité physique très importante peut perturber l'ovulation).

Messieurs, gardez vos testicules au frais

D’après le NHS, les testicules d'un homme doivent être conservés à un ou deux degrés en dessous de la température du corps. Sous-vêtements serrés, douches et bains chauds augmentent la température des testicules et ralentissent la production de sperme. Cependant, le Dr Grymberg pondère cette théorie. En effet, la température des testicules n’a pour le gynécologue "qu’un effet additionnel, elle n’est en aucun cas un premier facteur d’infertilité. C'est surtout vrai chez les animaux". 

Evitez les produits chimiques

L'exposition intense aux radiations, aux produits chimiques et aux PVC peut nuire à la fertilité. Cependant, seuls les professions très exposées sont concernées. Des études mettent en cause la responsabilité des phtalates dans la fertilité masculine. "Par exemple, on conseillera à une coiffeuse d’arrêter de faire des teintures quand elle décide d’avoir un enfant ou à un peintre de ne plus être en contact avec certaines peintures", précise le spécialiste.

Attention à certains traitements médicamenteux

Seuls certains traitements altèrent la capacité à concevoir. D'après le Dr Grymberg, "aujourd'hui, seuls la chimiothérapie et les médicaments anticancéreux peuvent causer de l'infertilité. C'est pour cette raison que les femmes qui apprennent qu'elles ont un cancer congèlent leur ovocytes". De même, les hommes peuvent conserver leurs spermatozoïdes avant d’entamer un traitement anti-cancéreux.

Que faire si vous rencontrez des difficultés à concevoir ?

La conduite à tenir dépend de l'âge. "Si vous êtes jeune, il faut attendre entre 9 mois et un an avant de consulter, analyse le gynécologue. Si vous avez plus de 38 ans, entre 6 et 9 mois suffisent. La qualité des ovules est très liée à l’âge. A 40 ans, on a moins d’ovules mais aussi moins d’ovules de qualité". Pour les hommes, il faut également effectuer un examen de sperme, appelé spermogramme. La qualité du sperme diminue avec l’âge, même si c’est moins systématique et important que l'altération de la fertilité féminine.  

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24