1. / Grossesse - Enfant
  2. / Enfant
  3. / Mort subite du nourrisson

Mort subite du nourrisson : un bébé sauvé grâce à un tapis détecteur de mouvement

En Suisse, une maman a pu détecter l’arrêt cardiaque de son enfant grâce à l’alarme déclenchée par un tapis détecteur de mouvement placé sous le matelas. Sous les conseils téléphoniques d’un régulateur médical, elle a pu sauver son enfant de 3 mois en le réanimant.

Rédigé le , mis à jour le

Mort subite du nourrisson : un bébé sauvé grâce à un tapis détecteur de mouvement
Mort subite du nourrisson : un bébé sauvé grâce à un tapis détecteur de mouvement

Le 4 mai 2015, Aurélie donne un biberon à son fils de 3 mois, Bastien, juste avant de le mettre au lit. Une fois l’enfant couché, la maman sort de la chambre pour vaquer à ses occupations, lorsqu'une alarme retentie. Cette alarme, c’est celle du tapis détecteur de mouvement placé sous le matelas de son fils. Elle n’est censée sonner qu’en cas d’absence de mouvements musculaires ou respiratoires.

« Bastien venait de prendre son biberon. Il dormait déjà bien, alors je l’ai couché dans son berceau », raconte la maman au journal suisse Le Matin.

La maman accourt dans la chambre de son fils lorsqu’elle le trouve inerte, hypotonique et sans mouvement respiratoire.

« J’ai posé ma main sur le thorax de Bastien, il ne respirait plus. Ses bras, ses jambes, tout son corps était mou, ses yeux étaient fermés. Je l’ai appelé, mais rien », ajoute la maman.

Une réanimation sur les conseils téléphoniques d'un secouriste

Prise de panique, la maman appelle immédiatement le 144 (équivalent du SAMU 15 en Suisse). Alors qu’elle commence à expliquer la situation au régulateur du 144, la communication coupe.

« On me disait de me calmer, mais je n’y arrivais pas. Je pleurais. J’attendais avec mon bébé dans les bras qu’une ambulance arrive, je voulais m’en décharger. Et le téléphone a coupé. Je voyais mon bébé, les yeux fermés, pâle puis bleu. »

Grâce à la localisation d’appel de son téléphone fixe, le professionnel la rappelle aussitôt, tente de la rassurer et lui indique les gestes à effectuer pour débuter une réanimation en attendant l’équipe médicale de secours.

Aurélie commence alors le "bouche à bouche" à son fils. L’enfant vomit puis ouvre les yeux et reprend assez rapidement une respiration. Le secouriste lui a alors conseillé de stimuler l’enfant pour le maintenir éveillé dans ses bras, en attendant l’équipe de secours. L’enfant a ensuite été transporté à l’hôpital pour subir de nombreux examens. Deux semaines après le drame, l’enfant est en bonne santé.

Un matelas détecteur de mouvement

Conçu pour prévenir la mort subite du nourrisson, le tapis "détecteur de mouvement" détecte le moindre geste du bébé. Dès que le bébé ne bouge pas ou ne respire plus pendant plus de 20 secondes, le tapis se met à sonner. L'objet peu onéreux et simple d’utilisation peut être relié au babyphone de la même marque. Un petit voyant vert clignote sur le babyphone à chaque mouvement respiratoire. Sans le babyphone, le voyant s’allume sur le tapis et une sonnerie retentie en cas d’anomalie des mouvements de l’enfant.

Idéal pour les parents inquiets, ce tapis leur permet de dormir plus sereinement sans se réveiller plusieurs fois dans la nuit pour vérifier que leur bébé respire encore. Selon les consommateurs, le seul inconvénient du produit est l’absence d’alimentation à un secteur et donc la nécessité de changer régulièrement les piles. Un modeste inconvénient lorsque l’on sait que ce tapis peut sauver des vies !

La mort subite du nourrisson : une angoisse pour tous les jeunes parents

Les problèmes de couchage, les infections respiratoires ou encore les problèmes de reflux sont majoritairement responsables des morts subites du nourrisson, selon le rapport de l'InVS sur les morts inattendues du nourrisson. Grâce aux recommandations de prévention, le nombre de morts subites est passé en dix-sept ans, de 1464 (en 1991) à 244 (en 2008). Le rapport de l'InVS révèle que 20% des morts subites restent liés à des problèmes de couchage (accidents de literie ou asphyxies), donc parfaitement évitables ! Selon ce même rapport évaluant les morts subites dans 17 départements en France, dans 40 % des cas, les nouveaux nés sont retrouvés sur le ventre. Suite à ces résultats alarmants, une campagne nationale de prévention et de sensibilisation du grand public a été menée.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr