1. / Grossesse - Enfant
  2. / Enfant

Mon enfant a de la fièvre, comment la faire baisser ?

La fièvre est une réaction normale de défense du corps pour combattre les infections. Face à ce symptôme, il n'y a donc pas lieu de s'inquiéter.

Rédigé le , mis à jour le

Mon enfant a de la fièvre, comment la faire baisser ?

La fièvre est avant tout un mécanisme physiologique de défense contre les maladies infectieuses qui a des effets bénéfiques pour combattre les infections, en réduisant la multiplication des virus et des bactéries et en augmentant la capacité des globules blancs à répondre à l'infection. C'est le témoin de la mise en route des défenses immunitaire contre un agent infectieux. En principe on ne devrait pas lutter contre nosmécanismes de défense, mais contre uniquement ses excès et ses désagréments.

Si votre enfant fait 40°C de fièvre, cela ne signifie pas forcément que sa maladie est grave... L'importance de la fièvre n'a pas de corrélation directe avec la sévérité de la maladie. Néanmoins, quand la fièvre est élevée, il y a plus de chance que l'infection soit d'origine bactérienne.

La fièvre est responsable de convulsions ?

Non, ce n'est pas la fièvre qui est directement impliquée. Les convulsions sont une conséquence de la maladie chez un enfant souvent génétiquement prédisposé. Les médicaments qui font baisser la fièvre n'empêchent pas la survenue des convulsions.

Si je ne donne rien, la fièvre va monter ?

Non, c'est le corps qui va limiter spontanément l'importance de la fièvre. C'est pour cette raison que la fièvre oscille au cours d'une maladie.

C'est en faisant baisser la fièvre que j'accélère la guérison ?

Non, la fièvre est une conséquence de la maladie, non sa cause.

Je dois faire baisser la fièvre à tout prix ?

Non, la fièvre est l'alliée de votre enfant, pas votre ennemie. Elle témoigne de la mise en route de ses défenses. Elle n'est pas dangereuse. La fièvre peut être respectée, c'est l'inconfort qu'il faut traiter.

A l'inverse, il y a deux questions importantes à se poser quand un enfant est fiévreux.

  • Quelle maladie est la cause de cette fièvre ? En effet, la fièvre est la conséquence d'une maladie. Si votre enfant a moins de trois mois, il faut consulter rapidement en cas de fièvre. Après cet âge, la consultation est nécessaire lorsque le comportement de votre enfant est modifié, lorsque la fièvre est prolongée ou très élevée.
  • Quand un enfant a de la fièvre, faut-il apaiser sa douleur à tout prix ? Pour cela un traitement systématique n'est pas justifié (un enfant peut avoir de la fièvre et ne pas se sentir mal). Les médicaments qui font baisser la fièvre sont surtout utiles pour leur pouvoir antalgique et le confort qu'ils procurent.

Quel traitement privilégier en cas de fièvre ?

La première chose à faire est de bien mesurer la température de votre enfant avant d’envisager un traitement. Toucher son front, ça n’est pas très précis, il faut donc utiliser un thermomètre électronique, de préférence par voie rectale.

S'il affiche 38°C, cela signifie que l’enfant a de la fièvre. A partir de 38,5°C, et s’il se sent visiblement mal, on peut commencer par adopter quelques mesures simples pour le soulager. Déshabillez-le, donnez lui à boire régulièrement et aérez sa chambre. Un bain tiède ou pire glacé sont déconseillés car cela risque d’aggraver sa sensation d’inconfort.

Si la température continue de monter, vous pouvez alors utiliser 3 types de médicaments : le paracétamol, l’aspirine et, si votre enfant à plus de 3 mois, l’ibuprofène. En automédication, c’est le paracétamol qui est recommandé en première intention.

L'aspirine n'est plus ou presque plus utilisé car il avait été associé à une forme d'insuffisance hépatique chez l'enfant notamment en cas de varicelle ou de grippe. Quant à l'ibuprofène, on considère en France qu'elle expose a un peu plus d'effets indésirables, notamment un risque de surinfection bactérienne plus important en cas de varicelle et d'insuffisance rénale en cas de déshydratation.

Dans tous les cas, il ne faut utiliser qu’un seul médicament à la fois, en veillant à bien respecter les doses en fonction du poids et de l’âge et le délai entre les prises qui est en général de 6 heures.

Si malgré ces traitements, la fièvre persiste pendant plus de 3 jours ou que votre enfant ne se sent vraiment pas bien, il faut impérativement consulter un médecin. 

VOIR AUSSI :

Sponsorisé par Ligatus