CARTE. Fin de la gratuité des tests Covid en France : comment ça se passe en Europe ?

CARTE. Fin de la gratuité des tests Covid en France : comment ça se passe en Europe ?

A partir du vendredi 15 octobre, les tests Covid ne seront plus systématiquement remboursés en France. Ailleurs en Europe, les prix des tests varient significativement.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Finie la prise en charge gratuite pour les tests Covid dits “de confort” en France. L’annonce faite par Emmanuel Macron en juillet sera effective ce vendredi 15 octobre.

 Il faudra désormais débourser 44 euros pour un test PCR en laboratoire, ou 25 euros pour un antigénique en pharmacie. Plusieurs exceptions tout de même. Ils resteront ainsi gratuits sans prescription pour les personnes déjà vaccinés et les mineurs, et sur prescription médicale pour les autres. 

A lire aussi : Fin de la gratuité des tests de dépistage du Covid: 44 euros pour un PCR

Une facture de 2,2 milliards d’euros en 2020

La mesure est censée encourager la vaccination, mais aussi alléger la facture du dépistage, qui s’est élevée à 2,2 milliards d’euros en 2020. Seule une poignée de pays européens maintiennent toujours la gratuité des tests, à l’image de l’Autriche ou du Danemark.

La Norvège et le Monténégro poursuivent également leur campagne de dépistage gratuit. En Irlande, les tests PCR sont proposés gratuitement, sauf ceux exigés pour un voyage international, avec un prix variable.

Situation comparable aux Pays-Bas, où hors des cas de gratuité, il faut compter environ 74 à 100 euros pour un PCR pour voyager, ainsi qu'en Suède, où il faut débourser environ le double, entre 150 et 200 euros pour un PCR.

Fin de gratuité en Allemagne depuis le 11 octobre

En Allemagne, la gratuité des tests (limitée à un par semaine) a pris fin lundi 11 octobre. Plusieurs exceptions restent prévues, notamment pour les enfants de moins de 12 ans, les personnes exemptées de vaccination et celles devant se faire tester pour sortir de quarantaine. Les tests antigéniques devraient désormais coûter entre 12 et 15 euros et les PCR de 60 à 120 euros.

Du côté de la Grèce, le prix est plafonné à 10 euros pour les tests antigéniques et 60 euros pour les PCR. En Italie, hormis dans quelques centres de la Croix-Rouge, les tests sont payants : 15 à 50 euros suivant les régions pour le test antigénique, et jusqu'à 100 euros pour le PCR.

Tarif en baisse au Royaume-Uni ces derniers mois

Au Royaume-Uni, les tests PCR sont gratuits dans plusieurs cas, notamment pour les personnes symptomatiques, qui ont fait un test antigénique positif, ou cas contact. Après plusieurs mois de polémique, les prix ont récemment baissé.

Actuellement, un PCR coûte par exemple 79 livres sterling (93 euros) dans les enseignes de la chaîne de pharmacies Boots, contre 120 livres en décembre.

Des prix critiqués en Espagne

Sans prescription, compter 25 à 50 euros pour un test antigénique et 60 à 180 euros pour un PCR en Espagne, des prix qui ont suscité des critiques de certaines associations de consommateurs et de groupes parlementaires.

De même en Croatie, les tests sont gratuits sur prescription et autrement facturés 13 à 27 euros pour un test antigénique et 52 à 93 euros pour un PCR.

Tests de "confort" également payants en Belgique

En Belgique, il faut payer pour les tests PCR dits de "confort" (41 euros à Bruxelles) et pour les tests antigéniques rapides achetés en pharmacie (autour de 27 euros).

En Finlande aussi, les tests sont gratuits pour les résidents en cas de suspicion d'infection. Les non-résidents et les voyageurs doivent débourser 120 à 200 euros.