1. / Bien-être - Psycho
  2. / Sport et santé

Des vélos-bureaux à l'école pour lutter contre la sédentarité des enfants

Pour lutter contre la sédentarité grandissante des enfants, une école de Chalon-sur-Saône a installé des vélos-bureaux dans une classe de CM1.

Rédigé le

Pédaler en classe pour se sentir mieux

Les enfants passent de plus en plus de temps devant les écrans et ils pratiquent de moins en moins d'activité physique. En France, à peine 5% des enfants bougent une heure par jour, la durée minimale recommandée pour être en bonne santé.

Alors pour lutter contre la sédentarité et augmenter l'activité physique, une école de Chalon-sur-Saône a installé, depuis le mois de novembre 2018, des vélos-bureaux dans une classe de CM1. "Les vélos-bureaux permettent aux enfants d'avoir une position assise tout en pédalant, s'ils en ressentent le besoin. Les bras doivent être à 90 degrés lorsqu'ils écrivent. Une fois les pédales au même niveau, il faut que l'angle fasse aussi 90 degrés", explique Sandy Blanchard, directrice-enseignante de l'école.

Travailler en pédalant

Pédaler et travailler en même temps est tout à fait compatible. Le pédalage est automatique et n'empêche pas la concentration. Lire, écrire, compter, faire des exercices et même la dictée... Les élèves peuvent tout faire sur ces vélos-bureaux. Chez eux, les enfants passent de plus en plus de temps sur les écrans et bougent de moins en moins. L'objectif de ce dispositif est donc de lutter contre la sédentarité en proposant une activité physique en classe, en plus de trois heures d'EPS par semaine.

Les élèves utilisent les vélos-bureaux en autonomie, seulement s'ils en ont envie. Dans cette classe, ils circulent librement. Toutes les 20 minutes, ils changent de place. Un environnement adapté aux besoins des enfants, bien loin de l'enseignement traditionnel : "On ne peut pas en 2019 se cantonner à une table, une chaise... comme c'était fait en 1960. Au Canada, aux Etats-Unis, en Australie, tout change. Les vélos-bureaux pour eux, c'est normal. Les ballons, c'est normal... En France, c'est plus lent", regrette l'enseignante.

Quels bienfaits sur la santé des enfants ?

Pour le moment, il s'agit d'une expérimentation. Une étude scientifique sera réalisée pour évaluer l'intérêt de ces vélos-bureaux, notamment sur la santé des enfants : "La prévention du surpoids est bien sûr l'objectif de ce dispositif. Les bienfaits sur la santé globale de l'enfant, son bien-être et ses capacités d'attention sont bien sûr recherchés dans une telle démarche", prévient Rachel Garcenot, coordinatrice atelier santé ville du Grand Chalon.

Mais peut-il vraiment y avoir des bénéfices sur la santé des enfants grâce à des vélos-bureaux ? Nous avons posé la question au Pr François Carré, cardiologue : "Je pense que chez les enfants, c'est quelque chose de bien parce que tout d'abord, il y a des enfants qui ont du mal à rester assis sans bouger. Et contrairement à ce que l'on pense, ils ont du mal à se concentrer alors que s'ils peuvent aller de temps en temps, sous le forme du volontariat, pédaler pour se défouler, c'est quelque chose qui sera efficace".

Un dispositif coûteux

Un enfant doit bouger au moins une heure par jour pour être en bonne santé. Alors dès le plus jeune âge, il faut lutter contre la sédentarité : "Notre santé ne peut bien se développer que si on bouge. Quand on reste assis, pendant des périodes très longues, par exemple trois ou quatre heures, la pression artérielle va un peu augmenter, la glycémie va aussi augmenter, le mauvais cholestérol également... et chez les enfants, c'est pareil (...) On voit d'ailleurs maintenant des diabètes qui apparaissent chez des adolescents de 16-17 ans alors qu'auparavant, on observait ces diabètes chez des hommes de 40 ans", constate le Pr Carré.

Une meilleure posture, une amélioration des capacités cognitives, des élèves plus calmes... Les bénéfices des vélos-bureaux sont multiples. Mais un tel dispositif a un coût : 5.000 euros au total. Pas sûr qu'une telle expérimentation s'étende sur le territoire.

Sponsorisé par Ligatus