1. / Bien-être - Psycho
  2. / Sport et santé

Comment choisir le sport qui vous convient ?

C’est la rentrée ! Scolaire, professionnelle mais également sportive... L’envie de bouger prend le dessus et c’est une très bonne chose. Mais comment choisir le sport qui vous conviendra cette année ? Les réponses avec Nordine Attab.

Rédigé le , mis à jour le

Comment choisir le sport qui vous convient ?

Durant le mois de septembre et d'octobre, le sport prend une place importante dans le classement de nos résolutions. Terminées les vacances, prêt et motivé à se bouger ! Seul(e), accompagné(e) d’un(e) ami(e) ou en entreprise, les possibilités sont nombreuses !

Encore faut-il que nous sachions où nous en sommes physiquement car notre vécu sportif, notre âge, et nos différents problèmes physiques sont autant de paramètres à prendre en compte pour choisir sa pratique sportive. D’où l’importance de faire le point sur sa condition physique, avec son médecin mais également en effectuant des petits tests sur le terrain. 

  • Un test d’équilibre 

Debout, les bras le long du corps. A partir de cette position, posez vos mains sur vos hanches puis levez le pied gauche. Amenez votre pied gauche sur la face interne de votre genou droit. A partir de ce moment, comptez le nombre de secondes que vous réussissez à maintenir la position, sans bouger. A aucun moment le pied de la jambe droite ne doit se déplacer. Il doit rester constamment à plat. En fonction de l’âge, on peut tenir plus ou moins longtemps. 

Si vous avez de grosses difficultés au niveau de votre équilibre, favorisez les pratiques sportives durant lesquelles vous aurez un travail doux au niveau de l’équilibre afin de progresser. Cela vous permettra de progresser sans prendre de risque (Yoga, la gymnastique douce, le toyboard).

  • Un test de force de préhension 

Debout, les bras le long du corps. Prenez un objet non fragile que vous pouvez tenir avec vos doigts en le pinçant (disque de musculation de 3kg mais également livre, sac à main avec un peu de poids). Tendez légèrement le bras devant vous avec l’objet pincé entre vos doigts. A partir de cette position, maintenez l’objet entre vos doigts.

  • Niveau 1 : Vous ne réussissez pas à tenir l’objet entre vos doigts.
  • Niveau 2 : Vous réussissez à tenir l’objet entre vos doigts sans pour autant dépasser 20 secondes.
  • Niveau 3 : Vous réussissez à tenir l’objet entre vos doigts en dépassant 20 secondes.
  • Niveau 4 : Vous réussissez à tenir l’objet entre le pouce et un autre doigt sans pour autant réussir à le tenir sur l’ensemble des pinces possible.
  • Niveau 5 : Vous réussissez à tenir l’objet avec l’ensemble des pinces possibles.

Si vous avez de grosses difficultés au niveau de la préhension, favorisez les pratiques sportives durant lesquelles vous aurez un travail doux au niveau des mains et des bras. Cela vous permettra de progresser sans prendre de risque (sports de raquettes, escalade, musculation).

Un test de souplesse

Allongez-vous sur le dos, les bras le long du corps. A partir de cette posture, tout en gardant une jambe posée au sol et relâchée, levez l’autre jambe en essayant de l’amener au maximum à la verticale. Attention, la jambe levée devra rester tendue durant le test ainsi que la jambe qui repose au sol. A aucun moment l’une des deux jambes ne doit être fléchie.

  • Niveau 1 : Votre jambe se lève entre un angle de 0 à 45 degrés.
  • Niveau 2 : Votre jambe se lève entre un angle de 45 à 90 degrés.
  • Niveau 3 : Votre jambe se lève au delà de 90 degrés.

Si vous avez de grosses difficultés au niveau de la souplesse, favorisez les pratiques sportives durant lesquelles vous aurez un travail doux au niveau de la souplesse. Cela vous permettra de progresser sans prendre de risque (la barre au sol, la boxe anglaise, le stretching, le pilates).

Les conseils de Nordine Attab

Pour durer, n’oubliez jamais d’y aller progressivement. Plus vous chargerez rapidement votre emploi du temps de sport, plus vous aurez de chance de vous écoeurer rapidement. Il est donc essentiel, pour les personnes qui se remettent au sport, d’y aller progressivement en débutant par une semaine et en vous y tenant sur la durée afin de pleinement l’intégrer dans votre emploi du temps.

À quel moment faire du sport ?

Gardez en tête que les sports individuels (course à pied, vélo, rameur) auront plus de facilités à être intégrés le matin qu’en fin de journée. En effet, il sera plus facile de les effectuer en étant chargé de motivation le matin qu’en fin de journée après une journée chargée où il faudra trouver de l’énergie pour effectuer la séance. A l’inverse, les sports durant lesquels il y a un moment de socialisation et de partage sont à préférer en fin de journée. Le fait d’être en groupe sur une discipline ludique vous permettra non seulement de vous bouger en s’appuyant sur la motivation groupée mais aussi d’évacuer l’éventuel stress de la journée passée.

Pour les personnes qui ne sont pas forcément sportives, il n’y a pas lieu de s’imposer une pratique sportive. Le tout est d’être actif chaque jour en intégrant de la marche, du vélo, du jardinage, du bricolage, etc.

Si vous voulez tester votre niveau d'équilibre, reportez-vous aux différents indices :

Voir aussi sur Allodocteurs.fr