1. / Bien-être - Psycho
  2. / Psycho

Au fond de la grotte leurs journées duraient 32 heures  !

Christian Clot, l’homme qui a imaginé Deep Time, l’expérience de confinement de 40 jours dans une grotte des Pyrénées revient sur les premiers résultats de leurs expériences dix jours après la sortie de la grotte des quinze participants.

Rédigé le

Au fond de la grotte leurs journées duraient 32 heures  !

À 10h30, le 24 avril dernier, ils ont retrouvé la lumière du jour après 40 jours passés sous terre. 15 aventuriers volontaires avaient élu domicile dans la grotte de Lombrives, en Ariège. Sans contact avec l’extérieur, ni aucune notion du temps, avec un taux d’humidité à 100% et tout ça... pour la science !

 

 

 

 

Pour certains volontaires, à leur sortie, ils n’en étaient qu’au trentième jour de l’expérience. Les cycles de sommeil ont donc été modifiés. Les journées ne faisaient plus 24 heures, mais 32 heures. 

 

Une cinquantaine de protocoles scientifiques

“On a vu là le cerveau prendre le pas sur la biologie. On se réveillait parce qu’on en avait besoin mais aussi parce qu’on avait envie de faire quelque chose avec une autre personne” explique Christian Clot.

Lors de cette mission, les volontaires ont participé à une cinquantaine de protocoles scientifiques. L’objectif : étudier les capacités d’adaptation d’un groupe à un monde sans repères spatio-temporels.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr