1. / Bien-être - Psycho
  2. / Environnement et santé
  3. / Pollution de l'air

La pollution augmente-t-elle le risque d'asthme ?

Nous vivons près d'une centrale à charbon et ma fille de 5 ans présente un asthme sévère avec nécessité de VNI : cela peut-il être lié ?

Rédigé le , mis à jour le

La pollution augmente-t-elle le risque d'asthme ?

Les réponses avec le Dr Florence Trébuchon, allergologue :

"Sur un cas particulier, on ne peut pas montrer le lien. Ce sont des études épidémiologiques ou des cohortes qui établissent des liens entre des expositions et des pathologies. À titre individuel, si cette enfant avait un asthme lambda comme 10% des enfants en France, le fait d'être proche d'une centrale à charbon qui émet énormément de particules fines extrêmement toxiques pour le système respiratoire est un facteur d'aggravation majeur et cette exposition la met dans une situation d'un asthme extrêmement sévère. Il y a donc un lien, peut-être pas dans l'asthme initial, mais dans la sévérité de l'asthme qui est tout à fait clair.

"Aujourd'hui, les études confirment que l'asthme a augmenté, a doublé en vingt ans. L'asthme est la première maladie chronique de l'enfant, loin devant l'obésité et le diabète. Il touche 10% des enfants. On sait que le fait d'être exposé à de la pollution atmosphérique augmente ce risque. Par exemple, une femme enceinte qui vit à moins de 150 mètres d'un axe autoroutier a plus 25% de risque d'avoir un enfant asthmatique à l'âge de 5 ans. Alors que si elle vit à moins de 150 mètres d'une route nationale, elle aura plus 5% de risque d'avoir un enfant asthmatique à l'âge de 5 ans. On voit donc bien qu'il y a des liens très étroits entre la survenue de l'asthme et l'exposition à la pollution atmosphérique. Et ce que l'on voit dans l'asthme, on le voit aussi dans d'autres pathologies comme les cancers du poumon, des maladies cardiovasculaires, de l'autisme…"

Sponsorisé par Ligatus