1. / Bien-être - Psycho
  2. / Environnement et santé
  3. / Animaux

La Grande Odyssée : "ce que j'adore (...) c'est la communion avec les chiens"

La course de chiens de traîneau est une pratique de plus en plus courante dans les stations mais aussi une discipline professionnelle, comme dans le cadre de la Grande Odyssée Savoie Mont-Blanc.

Rédigé le

La Grande Odyssée : "ce que j'adore (...) c'est la communion avec les chiens"

C'est une course de vitesse et d’endurance au milieu de paysages à couper le souffle : la Grande Odyssée Savoie Mont Blanc est une compétition de chiens de traineaux. Elle a rassemblé 55 équipes et près de 500 chiens de sept pays la semaine dernière dans les Alpes. Aurélie Delattre est vétérinaire et musheuse, pilote de traîneau. Elle prépare ses chiens toute l’année comme de vrais athlètes.

« C’est des chiens qui peuvent courir vite, longtemps et qui veulent tout le temps galoper. Donc ce sont des chiens de course par excellence, des chiens pour gagner les courses » explique t-elle.

Quand elle n’est pas sur les routes pour des compétitions, Aurélie vit avec ses chiens en Laponie suédoise. Ces chiens sont des Scandinavian Hound(s), un croisement entre des huskies sibériens et des chiens de chasse. Ils sont plus rapides mais plus fragiles face au froid.

« Je leur mets de la graisse à traire, c’est de la vaseline. C’est pour protéger leurs espaces inter-digité de l’agression du froid, de la neige et de l’eau. Ils peuvent avoir des gerçures comme on peut en avoir sur les lèvres, mais dans les pattes entre les doigts. »

Pour sa troisième participation, Aurélie et ses chiens prennent la dernière marche du podium. 
« Moi je suis bien émue de me dire que c’est fini, qu’on est arrivé troisième, que les chiens ont bien couru. Ce que j’adore sur cette course, c’est la communion avec les chiens, c’est après la course les masser, s’occuper d’eux, de les remercier, de vérifier que tout va bien, petit à petit ils nous font confiance, ils courent de mieux en mieux et ça c’est vraiment génial. » 

L’année prochaine, Aurélie ne participera pas à la Grande Odyssée. Elle suivra à la place une formation d’ostéopathie canine pour améliorer ses soins et se consacrer, encore un peu plus, à sa passion. 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr