1. / Bien-être - Psycho
  2. / Beauté, soins du corps
  3. / Cellulite

Un traitement anti-cellulite en vogue aux Etats-Unis, interdit en France

Une nouvelle technique pour éradiquer la cellulite fait rage aux Etats-Unis : la Cellulaze™. Elle consiste à brûler au laser les fibres conjonctives qui provoquent l'aspect "peau d'orange" de la cellulite.

Rédigé le , mis à jour le

Un traitement anti-cellulite en vogue aux Etats-Unis, interdit en France
Un traitement anti-cellulite en vogue aux Etats-Unis, interdit en France

La méthode, développée aux Etats-Unis, utilise un laser qui émet une lumière d'une longueur d'onde de 1440 nanomètres. Ce laser permet d'avoir une action profonde et d'atteindre les fibres conjonctives qui entourent les cellules graisseuses, responsables de la cellulite. L'opération se déroule sous anesthésie : pour atteindre les fibres, le laser doit pénétrer la peau par une incision.

La Food & Drug Administration (FDA), l'Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux, autorise depuis le mois de janvier 2012, cette technique dite "définitive" par la société qui la commercialise. Mais selon le Dr Ariel Toledano, phlébologue, "la FDA a donné son accréditation sur des petites études avec un recul de 3 mois, il est bien trop prématuré de considérer cette technique comme définitive."

Bien que très à la mode aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, la Cellulaze™ ne serait pas totalement efficace et comporterait certains risques. "En se plaçant exclusivement sur le plan théorique, plus la cellulite est fibreuse, plus cette technique est intéressante. Mais en cas de cellulite adipeuse, son intérêt est limité car son action sur les cellules graisseuses est limitée.", explique le Dr Toledano.

Les cellules graisseuses sont les principales responsables de la "peau d'orange", c'est en enveloppant les adipocytes que les cellules fibreuses donnent cet aspect caractéristique à la peau. En détruisant ce réseau de soutien, le risque majeur est d'entraîner "accumulation liquidienne localisée pouvant nécessiter des ponctions répétées".

Comme toutes les techniques invasives de lyse adipocytaire, la Cellulaze™ est interdite en France par le décret du 11 avril 2011, relatif l'interdiction de la pratique d'actes de lyse adipocytaire à visée esthétique. "On recommande des soins non invasifs et une prise en charge de la cellulite par un rééquilibrage sur le plan alimentaire et un programme de remise en forme par une action sur les muscles posturaux tels que je le décris dans mon livre. On peut y associer des techniques de lipomassage", précise le Dr Toledano.

Le 17 février 2012, le Conseil d'Etat a confirmé la légalité de l'article 1er du décret du 11 avril 2011 interdisant cinq techniques de lyse adipocytaire. Susceptibles de présenter un danger grave pour la santé humaine, ces techniques sont totalement interdites depuis le 1er mars 2012.

En savoir plus

 

 

 

Sponsorisé par Ligatus